Nouveau parti en Belgique : Le Partie Populaire

Mischaël Modrikamen (né en 1966) en Wallonie dont il aime le côté chaleureux. Il vit à Bruxelles et est fier de ses origines juives et se dit libéral. C’est un avocat belge spécialisé en contentieux complexe. Il s’est illustré en défendant les « petits » actionnaires dans l’affaire du rachat de Fortis par BNP Paribas à partir d’octobre 2008.

Le 11 septembre 2009, il annonce la création d’un nouveau parti politique de droite, le Parti populaire (inspiré du Partido Popular), en néerlandais Personenpartij pour le 26 novembre 2009.

Ce parti se veut un parti de rupture, fédéral, de droite décomplexée, moderne et défendant des idées qui ne trouvent aucun relais dans les partis politiques belges actuels. Notre modèle est l’UMP française ou le Partito Popular d’Aznar en Espagne. Dans la partie francophone de notre pays, il n’y a plus de parti de droite mais uniquement trois partis de gauche et un mouvement centriste. En Flandre, des partis de droite existent mais ils sont tous nationalistes. Le Parti Populaire (PP) souhaite rénover la vie politique belge et le pays en plaçant les attentes des citoyens à l’avant plan.

Tancrède Lenormand :

Le PPB, Parti de rupture, de droite décomplexée et défendant des idées qui ne trouvent aucun relais dans les partis politiques actuels dont le modèle est …l’UMP !

C’est tout dire. Rien que la référence avec l’UMP de Sarkozy nous suffit à comprendre que ce sera « Que de la gueule et rien dans les actes ». D’ailleurs ils est amusant de constater un profil similaire chez les deux hommes ; mêmes origines, mêmes études, même gouaille, même stratégie électorale et même côté marchand de tapis.

Ce nouveau parti politique, mes amis Belges ne soyez pas dupes, est le petit frère de l’UMP française. Il sera destiné à détourner les électeurs nationalistes des rares formations qui défendent le peuple en les déculpabilisant de voter pour un parti « respectable » qui ne sera attaqué que pour la forme par les autres formations politiques. Cela s’appelle la stratégie du détournement d’attention.

Petits blancs de Belgique, oubliés et laissés pour compte, étrangers dans votre propres pays, ouvriers, travailleurs, gens du peuple, Wallons et flamands, ne vous laissez pas cocufier comme les Français l’ont été. Et je reste poli.  Au moins, bénéficiez-vous de l’expérience des Français. Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas.

Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s