Dresde : Marche du souvenir interdite

En 2009, la marche du souvenir commémorant les 250 000 morts des bombardements anglo-américains avait réuni 8 000 nationalistes Allemands et de nombreux Européens. Le défilé dans les rues de la ville s’était déroulé dans le calme, la dignité et le reccueillement. Alors que tout s’était bien passé l’année dernière, la marche n’a pas pu se dérouler ce samedi 13 février 2010 sur décision de la police au service du pouvoir anti-démocratique Allemand. Le refus des autorités de laisser le peuple s’exprimer a été ressenti comme une ultime insulte, comme un dernier tourment infligé aux victimes de cet holocauste. Pourtant malgré l’interdiction de dernière minute (après que cette manifestation eu été initialement autorisée) qui a crée une immense tension et un sentiment d’injustice parmis les milliers de manifestants, il n’y a eu aucun dégat à déplorer. Il n’y a pas eu d’affrontement avec la police n’y de dégat matériel. Tout c’est passé avec une disciple typiquement germanique malgré la pression.

Ce ne fut pas le cas de la part de l’extrême gauche qui, comme c’est devenue un triste habitude, a causé de nombreux dégats voitures et wagons de trains brûlés, feux de poubelles, vitrines cassées etc. Pourtant, alors que les nationalistes étaient encadrer par plusieurs centaines de manifestants, les rouges ont pu saccager la ville en toute inpunité.

Les ordres venant d’en haut étaient assurément et comme toujours favorables aux casseurs. L’extrême a rempli comme toujours son rôle de serviteur de l’Etat totalitaire Allemand. En effent, ces faux révolutionnaires rouges ont souvent les mains libres et les rares qui tombent aux mains de la police ne sont jamais vraiment condamnés par la justice.

Comme d’habitude, les médias officiels ont assuré leur mission de désinformation avec succès, minimisant les dégats des rouges et exagérants les faits contre les noirs.

Quand l’extrême gauche, les médias et les politiques parlent d’une même voie, on comprend bien alors qui marche pour le système en place, celui-là même qui organise l’apprauvrissement du peuple, ouvre grand les bras à la mondialisation, libère la pornographie, fulgarise l’homosexualité et la pédophile, etse trouve de plus en plus souvent impliqué dans des scandales financiers et de corruption. De l’autre côté il est facile de reconnaître ceux qui dérangent et représentent le véritable contre-pouvoir.

Dresdenbeforewar.jpg

 Dresden2.jpg

Le plus monstrueux dans cette histoire est qu’en interdisant cette marche, les autorités allemandes ont montré total mépris envers le massacre de centaines de milliers de leurs compatriotes et parfois même de membres de leur famille de la mamnière la plus horrible, sous les bombes au phosphore anglo-américaines. Ce crime et cette trahision seront lourdes à porter dans les consciences et il leur faudra bien payer un jour. Qu’ils soient maudits jusqu’à la septieme génération.

Cet article, publié dans 2ème guerre mondiale, Crimes de guerre, Holocauste, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s