Peintre du Mont-Blanc : Jean Dubois

Jean Dubois (1789-1849) artiste-peintre, dessinateur et lithographe. Il a peint de nombreux paysages de la vallée de l’Arve et de Chamonix (Chamouni à son époque). Dommage que la photo d’une de ses toiles ci-dessus ne restitue pas toutes les couleurs. Il fut l’un des meilleurs peintre du Mont-Blanc. Sa peinture est très réaliste. Les montagnes, sujet nouveau pour de nombreux peintres, même aguerris, sont très réussies et l’on en reconnait fort bien les contours toujours actuels. Seul le glacier des Bossons au fond semble gigantesque. C’est pour la bonne et simple raison que ce tableau a été réalisé au début du XIXeme siècle à l’époque de ce que l’on a appelé, « le petit âge glaciaire » qui a tout de même duré presque trois siècles. Durant cette période, les glaciers s’étalaient jusqu’au fond des vallées. Au premier plan le village de Chamonix et l’Arve. Les peintres ont commencé à s’intéresser au Mont-Blanc et à ces environs à la fin du XVIIIeme siècle avec l’arrivée des premiers « touristes ». Goethe  et le Prince de Saxe-Anhalt furent parmi les premiers voyageurs de marque. Ce dernier, pour être plus libre, voyageait anonymement, ce qui permit au Prince et à son conseiller de se déplacer à pied depuis Genève jusque dans le Valais où ils retrouvèrent des villages germanophones.


« Chamouni » vu sous un angle différent avec vue du glacier des Bois (la Mer de Glace) Jean Dubois.

Lausanne et les Alpes vaudoises (Jean Dubois 1789/1849)

Genève et le Mont-Blanc (Jean Dubois)

Au premier plan, Genève depuis le Petit-Saconnex ?

Au fond, de gauche à droite, Les montagnes des Voirons, le Môle, la Chaîne du Mont-Blanc et le Salève.

Au passage, vous pouvez admirer l’harmonie des paysages d’antan. Ces paysages ont été massacrés par le développement industriel et la démographie galopante. L’homme agit sur son environnement et en retour l’environnement influe sur son mental et sa « Weltanschauung », sa vision du monde. L’homme, jusqu’au XIXeme siècle cultivait les paysages en douceur. Depuis plus d’un siècle, il est entré dans l’âge de fer, de la machine, et de la matière. Au nom du progrès et surtout du profit, il a détruit son écosystème, son cadre de vie et avec cela, son âme. Il ressemble désormais à son univers urbain. Il est sans racine et ignore toute finalité de la vie. Il est étranger à lui-même et à la nature.


Cet article, publié dans Dessin/Peinture, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Peintre du Mont-Blanc : Jean Dubois

  1. Moi dit :

    « ne restitut » -> ne restitue
    « Il faut l’un des meilleurs peintre du Mont-Blanc » -> Il fut
    « les conteurs » -> les contours
    « âge glacière » -> glaciaire
    « Les peinture » -> Les peintures
    « au Mont-Blanc et à ces environs » -> ses environs
    « Goethe accompagné du Prince de Saxe-Anhalt furent »
    -> Goethe, accompagné du Prince de Saxe-Anhalt, fut
    ou :
    -> Goethe et le Prince de Saxe-Anhalt furent
    « ce qui permis » -> ce qui permit
    « où l’on peu » -> où l’on peut
    « des peinture » -> des peintures
    « influe son mental » -> influe sur son mental

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s