Histoire : Jeff Prager, un juif devenu révisionniste

(JPEG)

Le portail d’Auschwitz

Le site d’information anglais « The Truth Seeker » [Le chercheur de vérité] a mis en ligne, le 23 juillet 2010, un article prélevé sur Facebook d’un certain Jeff Prager, un juif devenu révisionniste (traduction très très rapide).

Vue de la piscine d’Auschwitz

Je suis né juif. Un juif ashkénaze, un Khazar. Enfant, j¹avais dans ma famille des parents très âgés qui avaient le haut des bras tatoué de chiffres. Ils étaient une dizaine. Par conséquent j¹ai tous les droits de poser des questions et, bien sûr, j’étais certain que je trouverais la confirmation de tout ce qui m’a été enseigné au cours de ma scolarité très américaine. Je me trompais. Je n¹ai trouvé aucune confirmation et j’ai découvert une foule de preuves qui discréditent tellement l’optique actuelle qu’il me semble, au point où j’en suis, qu’un Holocauste tel qu¹on le décrit historiquement n’a tout simplement jamais eu lieu. Je sais, je vous entends d’ici, vous me traitez de négationniste. D’accord. Je gère. Je préfère les recherches approfondies et la vérité plutôt que de vivre un mensonge. J’ai bien conscience aussi qu’il est difficile, pratiquement impossible, de s’avouer qu’on a pu se laisser tromper à ce point. Franchement, ça fait mal. Je sais. Alors, plutôt que de vous donner toutes sortes de détails, je vais vous laisser faire votre enquête vous-même en vous fournissant plusieurs liens que vous trouverez ci-dessous. Mais auparavant je veux appeler l’attention de chacun, en particulier ceux qui ont peut-être visité Auschwitz-Birkenau, Belzec, Chelmno, Majdanek, Sobibor ou Treblinka. Les preuves que j’ai utilisées et examinées proviennent de témoignages lors de procès, de photographies, d¹enquêtes faites par des auteurs juifs et de témoignages de civils et de militaires qui étaient sur place. Ces informations ne sont pas faciles à trouver parce que personne ne veut que vous les trouviez mais, grâce à l’Internet, elles sont disponibles. Tout ce qui suit est vrai. Ce n’est qu¹une petite partie de ce que j’ai découvert. Une toute petite partie.

Scène de la libération du camp par les Soviétiques

Il n’y a jamais eu d’ordre d’Hitler d’exterminer les juifs. La communauté juive mondiale a déclaré la guerre à Hitler bien avant qu’il y ait la moindre guerre et elle l’a fait de manière publique, dans des journaux, au moyen de boycottages et de rassemblements visant à empêcher les gens massivement d’acheter quoi que ce soit fabriqué en Allemagne. Et ce alors que les Etats-Unis soutenaient le commerce et les entreprises allemandes par l’intermédiaire de nos banques et de nos institutions financières. Les sionistes n’ont pas cautionné ce boycottage. A Auschwitz il y avait une grande piscine en plein air située à l’intérieur du quartier des prisonniers. Les prisonniers jouaient au foot, organisaient des spectacles de théâtre et avaient des magasins de divers types. Il y avait même un bordel à l’intérieur du quartier des prisonniers, à l’intérieur du secteur de logement clôturé. Les prisonniers avaient droit à une demi-heure pour déjeuner et travaillaient huit heures par jour. A une cantine, ils achetaient des gelées, des confitures, des timbres, des cartes et du papier. Pendant la guerre, les prisonniers de guerre dans les camps de concentration recevaient 1700 calories par jour dans des rations ou des repas, ce qui était beaucoup plus que les 700 calories en moyenne que les Allemands pouvaient se procurer chaque jour. La nourriture était rare, mais ces camps de prisonniers n¹étaient pas des camps de concentration. C¹étaient des camps de travail et la machine de guerre allemande nécessitait une très forte quantité de main-d’oeuvre humaine et ils avaient toutes les raisons de vouloir préserver les vies. Pour empêcher les maladies les Allemands traitaient régulièrement les chaussures, les matelas et les vêtements des prisonniers au Zyklon B, un gaz cyanhydrique utilisé exactement pour cela en Grande-Bretagne et en Amérique. Ce n¹est que vers la fin de la guerre que la nourriture s’est raréfiée et c’est la raison pour laquelle nous avons tous vu des photographies de prisonniers émaciés. De même, vers la fin de la guerre les prisonniers n’étaient pas aussi bien pris en charge et les maladies ont commencé à se répandre en raison des puces et autres infections. Les photographies que nous avons tous vues de tous ces corps entassés dans des fosses improvisées sont celles de prisonniers qui sont morts de maladie et de faim, et non de prisonniers qui ont été torturés ou assassinés. Ces corps s’amoncelaient plus vite qu¹on ne pouvait s¹en occuper et ils étaient systématiquement placés dans des tranchées et brûlés pour éviter la propagation du typhus et autres maladies contagieuses. On a démontré que toutes ces histoires de savon, d¹abat-jour et autres choses « fabriquées à partir de prisonniers juifs » étaient des histoires entièrement inventées et que rien de tout cela n¹était vrai. Cela n’a jamais eu lieu. La plaque exposées jusqu’en 1989 au camp d’Auschwitz portait le chiffre de « 4 millions » de victimes. Sur la plaque exposée aujourd¹hui à Auschwitz (2002), le chiffre a été tout d¹un coup réduit et le nombre des victimes est devenu 1,5 million, une réduction désinvolte du nombre des morts de 2,5 millions qui n’a jamais été mentionnée dans la « presse libre » américaine. [Jeff Prager cite un certain nombre d¹arguments que connaissent bien les révisionnistes] Mais il y a encore tant à dire ! Alors, il y a plein de données à lire et plusieurs vidéos à visionner qui m’ont amené à ces conclusions. Par conséquent, si vous voulez discuter avec moi,  je vous conseillerais de consulter les mêmes données que j’ai consultées. Personnellement, je crois que l’on se doit de le faire plutôt que d’accepter des points d’histoire qui ne sont peut-être pas vrais. Voici quelques-uns de mes références [il fournit le lien de plusieurs sites révisionnistes]. Maintenant, je ne suis pas en train de dire qu’il n’y a pas eu de juifs tués. Il y en a eu. Ce que je dis, c’est que l’Holocauste ne s’est pas passé comme on me l’a enseigné, que la plupart des morts étaient dues à des maladies et à la faim, parce que les bombardements alliés empêchaient tout commerce et que la nourriture était sévèrement rationnée. Ce que je dis, c’est que, vers la fin de la guerre, les cadavres s¹entassaient plus vite qu¹on ne pouvait les traiter et qu’on les jetait en hâte dans des fosses et on les brûlait pour empêcher la propagation de la maladie.

Ce que je dis, c’est que je n¹aime pas qu’on me mente et que ce mythe a servi à extraire des millions de dollars des pays d’Europe et d’Occident. Je dis que la vérité est un fardeau et qu’elle est aussi déchirante que les mensonges, et peut-être plus. Il y a bien d¹autres liens. Je vous laisse à vous lecteur, le soin de les trouver. La vérité n’est pas insaisissable. Simplement, on n¹en discute pas.

Jeff PRAGER

En 1989, une nouvelle plaque ne mentionne plus qu’environ 1,5 millions de morts

Cet article, publié dans Révisionnisme, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Histoire : Jeff Prager, un juif devenu révisionniste

  1. L.E.F dit :

    Bonjour, et attention cherché certaines vérités est passible d’emprisonnement…
    pensé libre (si elle est encore autorisé).
    1- A qui profite l’argent reversé part l’Allemagne au nom de la Shoa ?
    Le 5 août 2007, des rescapés juifs des camps nazis défilaient dans les rues de Jérusalem. Ils réclamaient un traitement décent de l’État d’Israël pour finir leurs jours.

    Certains d’entre eux ne reçoivent que l’équivalent de 395 $ par mois (290 €). A peine de quoi manger et payer un petit loyer.

    Au Pays-Bas, par exemple, un rescapé des camps nazis perçoit au moins 2000 € par mois.

    Aux termes de l’Accord du Luxembourg, signé en 1952, l’Allemagne a pourtant accepté de payer des  » réparations  » aux survivants juifs de la déportation installés en Israël.

    – Sous cet intitulé, plus de 35 milliards d’euros ont ainsi été versés depuis 1952 à l’État hébreu.
    – Chaque année, l’Allemagne paye en outre à Israël 367 millions d’euros.
    – A cela s’ajoute une aide à la sécurité sociale israélienne.
    – D’autre part, depuis 2000, un autre système compensatoire est pris en charge par l’Allemagne, pour les victimes du travail forcé nazi vivant en Israël.
    – Enfin, un fonds est financé par l’Allemagne pour indemniser les victimes juives des nazis ne répondant pas aux critères définis par la loi.

    2- pourquoi l’utilisation et la retouche de photo pour justifié des dires ?
    – ex: Dans le livre l’enfer nazi l’auteur montre une photo d’enfant avec comme légende  » Garçon juif ayant échappé de justesse à la chambre à gaz ou il aurait du entrer à midi mais les Américains arrivèrent à 9 heures. » Alors que cette photo fut extrait du volume 30 du procès de Nuremberg, c’est la photo d’une petite fille trouvé par les Soviétique a Auschwitz en 1945.
    3- Pourquoi des preuves scientifique peuvent contre-dire la vérité?
    – chambre a gaz sans résidu chimique,
    – des fausses pour enterrer les corps des juifs exterminé, 1999 un ingénieur Australien fait des recherche sur le site de Treblinka a l’aide d’appareil mesurent la densité du sol et ne trouva aucune trace de ses fausses.

    Le problème n’est pas de réfuté la souffrance qu’as subit un peuple, mais de remettre en cause le système d’instrumentalisation de cette souffrance par les Sionistes pour assouvir leurs soif d’argent et de pouvoir !!!
    Si je contredit un Sioniste je suis antisémite. Donc punissable par la loi.
    Si je contredit la Shoah je suis négationniste. Donc punissable par la loi
    Conclusion ils ( les sionistes ) on tous les droits, et nous devons nous en accommodé ?

  2. Arhkane dit :

    Bonjour. Je suis un passionné de la Seconde Guerre Mondiale. Celà fait près de 25 ans que je lis et regarde systématiquement tout document historique concernant cette période trouble de l’histoire européenne. Bon je dois avouer que je me suis plutôt intéressé à l’aspect militaire que génocidaire du conflit même si ces deux questions sont il est vrai indissociables l’une de l’autre, particuliérement dans ce conflit là. J’ai donc accumulé un savoir assez technique et pointu notamment en ce qui concerne l’armement, les tactiques et les stratégies employées. Tout ça pour dire que je ne suis pas un spécialiste de l’holocauste, même si je suis capable par exemple de vous donner de tête la portée effective du pak 43 de 88 mm, la vitesse initiale de l’obus haute vélocité du Pz V panther ou le rayon d’action du bombardier B-24 liberator. Mais quand même! Prétendre qu’Auschwitz est un centre de villégiature pour juifs avec piscine, football, théâtre, bordel et repas gourmets…c’est un peu fort de café non? Que les vainqueurs aient diabolisé systématiquement tout ce qui a été fait par les vaincus relève du bon vieux Vae Victis et ne semble pas intellectuellement inconcevable. Mais quand même! Le zyklon B juste pour la désinfection… Et pourquoi pas les fours crématoires en fait juste prévus pour réchauffer les bons petits juifs pendant les longues soirées d’hiver? Donc oui la discussion est utile. On peut parler chiffres. On peut parler des intentions réelles ou supposées des uns et des autres. Mais certains faits restent indiscutables. Il y a bien eu massacre organisé de populations civiles. Pour finir je terminerai par ceci : Ouradour-Sur-Glane, Babi Yar et tant d’autres, ils ne sont pas morts tout seuls les civis quand même?Si?
    PS : bien que ne partageant pas toutes vos idées (bien que certaines méritent effectivement réflexion, notamment en ce qui concerne le problème de l’intégration), j’apprécie néanmoins cette possibilité (très républicaine) de pouvoir répondre et donner mon avis sans craindre la censure. Vive la France, Vive la République.

    • @ Arhkane

      Cher Monsieur,

      C’est en lisant sur la seconde guerre mondiale l’aspect technique des armements que vous pouvez parler aujourd’hui de ce que vous connaissez. Je comprends vos doutes et ils sont légitimes puisque nous vivons depuis 70 ans dans le monde des vainqueurs. Si vous aimez la technique, je vous conseille tout particulièrement de lire, Fred Leuchter, le spécialiste des chambres à gaz, les vraies, utilisées pour les condamnés à mort aux USA. Ensuite vous passerez au professeur Faurisson, puis vous découvrirez les autres. Vous pourrez vous faire une idée en votre âme et conscience, à condition de penser librement.
      Ensuite, concernant Oradour sur Glane, essayez de vous procurer la thèse extrêmement sérieuse et documentée de Vincent Reynouard. Vous comprendrez.
      Mais prenez garde, il a fallut 70 ans (et cela dure encore) pour édifier leurs mythes, il ne vous faudra que quelques livres révisionniste pour balayer tous leurs mensonges. Mais attention à vous, la vérité fait peur et dérange. Serez-vous assez libre pour l’affronter.

      • Arhkane dit :

        Bonjour Monsieur Tancrède,
        J’apprécie et vous remercie du temps que vous prenez à réfléchir et à répondre à vos interlocuteurs qui sont la preuve d’une honnêteté intellectuelle certaine (je me doute bien que tout cela soit fait sur votre temps personnel, ce qui est tout à votre honneur). Je vous remercie pour les références que vous m’avez indiquées et les consulterai avec plaisir. En ce qui concerne le temps historique je ne peux certes vous donner tort : après tout il a bien fallu 2000 ans environ pour que les historiens redonnent un vrai relief à la culture et la civilisation gauloise qui, jusqu’à très récemment (ajoutant foi aux textes latins de l’époque) considéraient les Gaulois comme de joyeux barbares à qui Rome aurait apporté la civilisation. Or il apparaît bien aujourd’hui que celle-ci n’avait rien à envier à la civilisation Romaine et lui était même supérieure dans de nombreux domaines (notamment dans l’artisanat, l’agriculture, l’armement et même dans certains niveaux de relations sociales). Mais malheureusement pour les pauvres Gaulois, leur organisation politique et militaire ne pouvait rivaliser avec la terrible force des légions et surtout avec le génie militaire du plus grand général de l’histoire romaine (ironie de l’histoire : la fameuse maxime Vae Victis est le fait d’un Gaulois imposant tribut aux Romains lors de la prise de Rome en 390 av JC). En conclusion je rappellerai à ceux qui pourraient critiquer votre site qu’on peut certes être en désaccord mais que la liberté d’expression est le résultat d’une lutte difficile et continuelle et que si vraiment on se réclame du statut de citoyen français on doit accepter cette règle démocratique qui veut que tout citoyen puisse avoir et exprimer ses opinions sans craindre pour sa vie et sa liberté (dans un cadre respectueux des gens et de leur identité). Or malheureusement, on le voit bien aujourd’hui certaines catégories de la population tendent aujourd’hui à nous imposer une dictature du religieusement correct (ils ne sont pas juifs et à mon humble avis représentent un danger plus actuel et certain pour nos libertés et notre identité nationale qu’ils refusent catégoriquement). Je vous souhaite donc une bonne continuation et continuerait à vous lire avec l’esprit critique et alerte qui me caractérise, sans bienveillance ou malveillance mais avec un plaisir intellectuel certain.
        Bien à vous et avec tout mon respect,
        Arhkane.

      • 0 Arhkane,

        Cher Lecteur,

        J’ai lu attentivement votre réponse. Réfléchissez bien à qui nous devons ces millions d’allogènes qui veulent aujourd’hui nous imposer leur religion. Qui sont les grands promoteurs infatigables de la société multiculturelle ?
        L’immigration est juste un symptôme. les organisateurs de cette immigration et les promoteurs du multiculturalisme sont la maladie. Vous serez étonné de voir que ce multiculturalisme ne s’adresse qu’aux Blancs. et qu’il émane des mêmes personnes qui revendiquent sans complexe un État juif pour un seul peuple et pour une seule religion.
        Bien à vous.

  3. Jean dit :

    Ce Jeff Prager n’ est pas plus juif que moi pape !
    Ce  » Témoignage  » Sent le bidon à plein nez et je peux réfuter quelques-uns de ses arguments.
    1°) – J’ ai des parents(…) le HAUT des bras tatoués de chiffres. ( Les prisonniers étaient tatoués sur l’ avant-bras )
    2°)- Il n’ y a jamais eu d’ ordre d’ Hitler d’ exterminer les juifs. (Vrai… mais FAUX ) : La délégation de la question juive a été confiée à Himmler, qui lui, parlera d’ extermination( Ausrotten ) Himmler et Hitler étaient très proches, il n’y avait pas besoin d’ ordres écrits entre eux. On a retrouvé les notes de service d’ Himmler, par contre. Enfin, peu, puisqu’ il aurait ordonné de tout brûler avant l’ arrivée des soviétiques.
    3°) Il y avait un Théâtre et même une piscine. C’ est pas un scoop. La logistique de guerre des nazis avait besoin de travailleurs en bonne condition, surtout au début de la guerre, ce qui explique la présence de lieux de distractions. Quant à la piscine, rien n’ indique qu’ elle n’ ait pas été réservée aux S.S qui vivaient sur place.
    Il y avait même un bordel. Vrai : Réservé aux Kapos et aux S.S.
    4°) A une cantine, ils achetaient… Avec quel argent ? C’ était un camp de travail forcé et leurs biens étaient confisqués à l’ entrée !
    5°) Les prisonniers de guerre recevaient 1700 calories contre 700 pour les allemands. 700 calories, c’ est l’ équivalent d’ un quignon de pain ! Dans cette logique, c’ est des S.S décharnés qu’ on aurait retrouvé dans les camps !
    6°) Ils mouraient du Typhus, pas de la torture. (J’ ai abrégé, c’ était trop long ). Personne n’ a nié qu’ il y ait eu des épidémies, ce sont même elles qui en ont décimé le plus. Mais quelques lignes plus haut on nous dit que les prisonniers étaient bien traités, alors pourquoi les épidémies ? De plus, il dit que le zyklon B servait à désinfecter et qu’ ils étaient tous systématiquement traités, et le typhus se transmet…Par les poux !
    Et jamais il ne mentionne ce qu’ il advenait des vieillards et des enfants à l’ entrée des camps. Auraient-ils disparus comme par magie ? Ni des expériences du dr Mengele sur les jumeaux, dont plusieurs témoignèrent lors des procès.
    7° ) On a démontré que le savon, les abats-jours, étaient faux. QUI ? C’ est qui ce « On  » ? Quelles preuves ? Pas de références ? Pas d’ auteurs ?
    8°) Les chiffres ont baissé en 1989. Normal : Les soviétiques avaient gonflé les chiffres en vue d’ obtenir le plus de territoires après la guerre. 198ç, c’ est aussi une autre date : La chute du mur de Berlin et la fin de l’ U.R.S.S. On a pu tirer certaines choses au clair.
    9°) Tout à la fin, il dit que les bombardements alliés ont causé la mort des déportés par empêchement de commerce, alors que les alliés n’ ont JAMAIS bombardé la Pologne.
    10°) Le comble du comble, le pompon : Si vous voulez discuter avec moi, je vous invite à consulter les mêmes données que j’ ai consulté… Et pas les données historiques ? Digne d’ un commissaire politique sous Staline !
    Et vous, qu’ en pensez vous ?

    • Cher monsieur,
      Je vous remercie de votre réponse. Suite à votre commentaire, j’ai à mon tour quelques questions à vous poser pour éventuellement guider ma quête de la vérité. Malheureusement, je ne pourrais pas répondre point par point aux 10 points que vous avez soulevés et cela en raison de deux choses ;
      1°/ Vous savez, comme moi, qu’à cause d’une loi liberticide, la loi Fabius-Gayssot, il est interdit d’étudier, de critiquer ou simplement d’émettre des doutes sur la Shoa et sur les jugements du tribunal de Nuremberg organisé par les vainqueurs contre l’Allemagne. Des hommes, à travers le monde, sont en prison pour cela ; ils n’ont ni tué, ni volé, ni violé, ils ont seulemnt osé contester. Je me garderai donc bien de le faire en répondant à votre aimable contribution sur ce blog.
      2°/ Cet articles est le témoignage d’un homme et il ne m’appartient pas de démontrer si il dit la vérité ou non. J’essaie simplement de rétablir un peu l’équilibre car Monsieur Prager ne sera jamais invité à témoigner sur un chaîne de TV ou sur une radio du Système aux ordres.

      Permettez-moi juste une réflexion : Pourquoi des hommes et des femmes sont-ils emprisonnés à cause de leurs pensées, de leurs croyances, de leurs recherches historiques, ou scientifiques dans les pays dit civilisés tel que la France, l’Allemagne, ou l’Autriche, et ce malgré la déclaration de droits de l’homme qui garantit la liberté d’expression comme un droit inaltérable ?
      Quand on est certain d’un fait, est-il nécessaire d’organiser la répression à l’encontre des contradicteurs qu’il serait tellement facile de ridiculiser à l’occasion d’un débat public, par exemple ?

  4. ab dit :

    L’intérêt bien compris des enfants d’Israël n’est pas de se mettre le monde entier à dos . Ils ont déjà bien assez d’ennemis comme cela .
    La communauté juive comprend des atypiques désireux d’échapper à l’emprise qu’elle exerce sur eux . S’élever contre les mensonges ou les interprétations tendancieuses diffusées en Occident , c’est peut-être aussi apaiser des relations tendues entre le peuple juif et d’autres communautés .
    Les rebelles n’ont jamais manqué dans l’intelligentsia juive . Plusieurs se sont prononcés en faveur du  » révisionnisme  » : David Cole , Bobby Fisher et le professeur Roger Dommergue …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s