Les gôches

Pauvres Hères dé-cérébrés. Regardez-les, ils ont a peine 20 ans, mais sont déjà vieux. Il n’y a pas de vie dans leurs yeux. Dégénérés, crasseux, ils n’ont rien d’autre à attendre que la mort. Ils sont souvent les premières victimes de ceux qu’ils défendent. D’ailleurs, on n’aperçoit aucune racaille dans leur rang. Les racailles qu’ils défendent représentent le fantasme de ce qu’ils croient être la virilité qu’ils n’ont pas. Ils en ont peur et c’est pourquoi ils les défendent comme un otage défend celui qui l’a terrorisé. Cela porte un nom. C’est le syndrome de Stockholm ; celui des âmes faibles et tordues, celles qui capitulent, puis collaborent avec leur bourreau en espérant, en retour, sa clémence. Qui s’engagent ensuite à parler en son nom pour se donner l’illusion de courage et masquer leur triste lâcheté.
Ce soir, ces esclaves croiseront un instant leurs maîtres dans les rues sombres de Tours pour leur acheter quelques grammes de came. Cette came qui les détournent toujours un peu plus de la réalité, donc de la vie, et qui les mène inexorablement vers la mort.

Cet article, publié dans Psychologie, Subversion des peuples, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Les gôches

  1. albert dit :

    Une société comporte toujours des déviants . Il ne faut pas entreprendre d’en oblitérer l’existence , à moins d’imposer un régime autoritaire qui serait mal accueilli de nos contemporains .
    Actuellement , du moins .
    Qu’une jeunesse de ce type puisse se développer , c’est inquiétant . Il y a plusieurs décennies de cela , des sociologues et des psychologues sérieux décelèrent la multiplication des  » dysgéniques  » au sein des sociétés avancées d’Occident .
    Le mal a cru et embelli depuis . Que faire ?
    J’ai quelques idées à ce propos , mais je crains qu’elles effraient . Pour donner un aperçu de mes recettes : leur donner à chacun une pelle et une pioche et les envoyer sur des chantiers remplacer la mazin-d’oeuvre  » issue de l’immigration « .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s