L’affaire Cassez : une grapuleuse affaire criminelle devenue affaire d’Etat

Florence Cassez est cette Jeune femme en mal d’exotisme et de grand frison qui était la maîtresse d’un parrain de la mafia mexicaine. L’aventure à mal tournée et elle est maintenant au gnouf pour 60 ans. Faut dire que son mecton s’était pas un tendre et la police a retrouvé du lourd à la casa.

Florence Cassez a été jugée et condamné dans un pays étranger souverain, admis dans le concert des nations démocratiques, même si elle n’est pas un modèle. Mais la France qui emprisonne des hommes pour délit de penser peut elle donner des leçons ?

Cette affaire serait somme toute assez banale si elle ne dévoilait pas encore fois la décadence des représentants de la France. Quelle honte pour notre pays et le peuple français quand on qui ose se mêler à cette histoire et de quelle manière.

MEXICO/PARIS – L’affaire Florence Cassez, qui empoisonne les relations entre la France et le Mexique, est devenue un « affaire d’État », a déclaré mardi Frédéric Mitterrand.

Évidemment le pédophile est très bien placé pour prendre la défense d’une délinquante. Entre eux ils serrent les coudes. Par ailleurs, de quoi vient se mêler un ministre de la culture dans une affaire criminelles relevant au mieux des Affaires Étrangère (si tenté que l’on doive s’en mêler) ?

Le ministre français de la Culture réagissait à la décision des autorités mexicaines, annoncée lundi soir, de ne pas transférer Florence Cassez en France et de se retirer de l’Année du Mexique organisée en France. « On prend la culture en otage », a dit Frédéric Mitterrand sur France Info. « Ce n’est donc plus une affaire de culture, mais une affaire d’Etat. »

Une mentalité étriquée : Ils foutent le bordel, insulte la justice et par la le peuple mexicain et après ça pleurniche parce le Mexique ne veut plus jouer à la France. De toute façon, tout le monde s’en tape de l’année du Mexique, ou du Bangladesh, ou autre. Cette année, c’est déjà l’année de la Tunisie. Et puis tout les ans c’est l’année de l’Afrique en France.

Le gouvernement mexicain a répondu en décidant de se retirer de cette série de manifestations et en accusant la France de la détourner à des fins politiques. « Le procès de Florence Cassez a démontré sa culpabilité », a souligné le ministère mexicain des Affaires étrangères dans un communiqué, évoquant les victimes et les témoins appelés à la barre.

Recevant de nouveau les parents de Florence Cassez, Nicolas Sarkozy avait réclamé lundi le rapatriement de cette Française de 36 ans condamnée à 60 ans de prison au Mexique pour complicité d’enlèvement et de séquestration.

Le président français avait proposé qu’elle purge sa peine en France.

Ils y croient dur comme fer les Aztèques. Bien sur, et dans 2 ans elle est sortie pour bonne conduite ; comme le névrosé meurtrier Cantat, comme les voleurs d’enfants Tchadiens Breteau et Lelouch de l’Arche de Zoé. On connait la chanson.

Il (sarko) avait aussi annoncé que l’Année du Mexique serait maintenue et qu’elle serait dédiée à Florence Cassez.

Et voilà que Sarközy s’en mêle. Il vaut faire du Mexique sans les mexicains. Il n’a donc rien de plus important à faire ; 2000 Milliards d’Euros de dette, 5 millions de chômeurs, une invasion étrangère sans précédent dans l’histoire de l’humanité, c’est pas suffisant. Et c’est pas tout !

La nouvelle a démoralisé un peu plus le président du comité de soutien à Florence Cassez, Jean-Luc Romero, qui a dit ressentir « beaucoup de tristesse et de consternation. » « Je pense à Florence, a-t-il dit sur RTL, je pense que ça va être une douche froide quand elle va apprendre ça. »

Décidément la pauvre Florence (je vais commencer à la plaindre) est défendue par toute la communauté gay de France. Mais pourquoi cette classe pourritique français prend-t-elle un malin plaisir à défendre tout ce qui pu ? Certainement qu’ils ne sentent pas l’odeur parce qu’ils la partage.

CONVENTION INTERNATIONALE

Le président Calderon

Il a rappelé que son homologue mexicain, Felipe Calderon, avait envisagé dans un courrier ce transfèrement, en application d’une convention internationale de Strasbourg, et précisé qu’il l’appellerait à ce sujet.

Le gouvernement mexicain a répliqué que cette convention n’obligeait nullement un État à accepter toute demande de transfert formulée par un autre État.

La famille, les amis, l’avocat de la Française, Frank Berton, et des dirigeants français demandaient l’annulation des quelque 200 événements culturels, historiques ou économiques qui doivent ponctuer l’Année du Mexique en France.

Pour qui se prennent-t-ils ? Pénaliser tous les Français pour l’inconscience de leur fille qui se faisait s….r  par un gangster. Ne fallait-il pas y penser plus tôt ? toujours cette insupportable irresponsabilité qui gangrène se met à gangréner les Français. Se sont-t-ils souciés de ce quelle foutait dans le plumard d’un trafiquant de drogue ?

Nicolas Sarkozy a annoncé lundi son maintien, en expliquant que supprimer ces manifestations qui ont débuté le 3 février constituerait une « offense au peuple mexicain » et serait contraire aux intérêts de Florence Cassez. Il a précisé avoir pris sa décision en accord avec la jeune femme, avec qui il venait de parler au téléphone.

Pauvre France. Tout les jours il y a des Français victimes de vols, de viols, de meurtre, chez eux, dans la rue. Le président leur montre-t-il toujours autant de compassion ? prend-t-il le temps de recevoir chaque famille, de téléphoner à chaque victime ?

Et encore une fois, est-ce bien son rôle ?

LE COMBAT CONTINUE, DIT FRÉDÉRIC MITTERRAND

La France, a répété mardi Frédéric Mitterrand, continuera à lutter pour elle. « La France n’abandonne jamais ses ressortissants », a-t-il dit, ajoutant qu’il revenait à Nicolas Sarkozy de décider de la suite à donner à cette affaire. « Le procès de Florence Cassez s’est déroulé dans des conditions suspectes. »

Et il en rajoute une couche. Comme toutes les femmes, Frédéric Mitterrand à les nerfs fragile et les émotions qui prennent vite le dessus sur la raison quand il s’emballe. Ça sent l’incident diplomatique. Insinue-t-il que le Mexique n’est pas capable de faire justice ?

Décidément, les Thaïlandais auraient dû faire leur boulot eux ! On s’en prend pour combien là-bas pour s’être tapé des enfants ?

Arrivée au Mexique en août 2003 pour des vacances, Florence Cassez avait décidé de s’installer à Mexico où elle a fait la connaissance d’Israel Vallarta (notez bien le nom), présenté par la police mexicaine comme le chef d’un gang de kidnappeurs. Elle en était devenue la compagne mais assure avoir tout ignoré de ses activités.

Israël Vallarda au centre. A gauche Florence Cassez

La police a reconnu que son arrestation avait été mise en scène pour la télévision et qu’elle n’avait pas eu le lieu le 9 décembre 2005, comme annoncé initialement, mais la veille.

Lors de son arrestation, trois otages, dont une fillette, ont été retrouvés dans le ranch où elle se trouvait.

Me Frank Berton, qui a assisté à l’entretien de lundi à l’Élysée, a confirmé qu’il allait porter plainte d’ici une quinzaine de jours auprès du procureur de la République de Paris contre le ministre mexicain de la Sécurité publique, Genaro Garcia Luna.

L’avocat a précisé que cette plainte pour faux et usage de faux en écriture publique et fabrication de preuves viserait aussi Luis Cardenas Palomino, ancien bras droit de Garcia Luna à la tête de l’Agence fédérale d’investigation mexicaine.

Et alors, qu’est-ce-que ça change pour les otages, dont une fillette (bravo) ?

Genaro Garcia Luna était responsable de la police mexicaine lors de l’arrestation de Florence Cassez.

Toute cette affaire à été rendu sordide, non pas par les faits en eux-mêmes qui relèvent du fait-divers. Mais toute cette pitoyable mise en scène des politiciens est une honte supplémentaire pour notre vieux pays.

Combien de temps devrons-nous encore supporter ces guignols dégénérés qui nous trahissent, nous ridiculisent en France, comme dans le monde ?

Toute cette hyperclasse est pourrie. d’ailleurs j’aime l’expression russe assurant que : »le poisson pourrit par la tête ».

Lire la version mexicaine de l’affaire Cassez. Voici ce que Sarko, Miterrand, Romero vous cachent.


Cet article, publié dans Monde, Ripoublique bananière, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour L’affaire Cassez : une grapuleuse affaire criminelle devenue affaire d’Etat

  1. cassandre dit :

    Ca me dégoute ! toujours la même chose !

  2. albert dit :

    On le sait : ils sont injustement persécutés .
    C’est incompréhensible et la communauté internationale va se mobiliser en leur faveur .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s