Ils se dissimulent partout, même dans les personnages les plus inatendus.

Les origines juives d’Alan Stivell

BREIZATAO – NEVEZINTIOÙ (26/09/2011) Dans la “Voie Bretonne“, Olier Mordrel se lamente de ce que lui, avant-gardiste du celtisme, soit condamné et rejeté par Alan Stivell. Olier Mordrel soulignait alors la filiation “marxiste” revendiquée par le chanteur et musicien comme explication. On le sait, Stivell a un tropisme cosmopolite affiché : il ramène toujours la matière bretonne à un horizon invariablement métissé où l’avenir souriant de l’internationalisme annonçerait la Paix sur terre.  Cette obsession de la “paix”, “Shalom” en hébreu, aurait dû mettre la puce à l’oreille du vieux maître breton.

Dire qu’Alan Stivell a donné un ton résolument gauchiste et internationaliste au folklore en Bretagne n’est pas peu dire : c’est un soutien permanent du PSF en général et une “autorité morale” qui ne se prive guère de condamner le nationalisme breton dès lors qu’il défend la communauté ethnique nationale dans son essence. C’est encore lui qui récemment se portait garant en faveur d’une initiative pour le “Bro Gozh Ma Zadoù”.

Olier Mordrel aurait certainement mieux compris les réticences de Stivell à son égard, et plus généralement à l’égard du nationalisme breton, s’il avait su que l’artiste était né de mère juive à Riom le 6 janvier 1944. Celle-ci en effet se nomme Fanny Julienne Dobroushkess, elle même née dans le XVIIIème arrondissement de Paris le 31 mars 1903. Les grand-parents maternels d’Alan Stivell étant Haïm Woulf Dobroushkess, tailleur de son état, et Julie Lévy .

Dans le même temps les disques “bretons” de Stivell sont toujours réalisés avec l’appui de Francis Dreyfus.

Autant d’éléments peu connus du grand public mais qui expliquent bien la trajectoire politique d’Alan Stivell, qui n’est pas sans rappeler celle des gauchistes communautaires tels Daniel Bensaïd, Daniel Cohn Bendit, Alain Krivine et consorts. Pour notre part, c’est là un éclairage précieux sur les origines du discours régionalo-cosmopolite tel qu’on nous le sert depuis trente ans. Aux Bretons bien nés d’en tirer les légitimes conclusions politiques et idéologiques.

Source ; http://www.propagandes.info/ext.php?id=1524&url=http%3A%2F%2Fwww.breizatao.com%2F%3Fp%3D6008

Cet article, publié dans Identité, Subversion des peuples, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s