Faux attentats, faux massacres, fausses attaques : La recette bien connue pour entrer en guerre. Tactique des USionistes.

Le peuple toujours cocu.

Cela commence le 7 mai 1915 (et même peut-être dès la guerre de sécession du Nord contre les États du Sud des États-Unis qui voulaient leur indépendance) lorsque le U Boot 20 torpilla un navire de guerre américain déguisé en bateau civil, « le Lusitania ». Mais l’Allemagne pas dupe avait prévenu l’Amérique qu’elle torpillerait ce bateau transportant des armes et des munitions.

Malgré les documents cachés et/ou falsifiés à l’époque, on sait — au moins depuis 1972[réf. nécessaire] — que le Lusitania était bien un « croiseur auxiliaire armé ».

Au moment de l’attaque, il transportait vraisemblablement 5 248 caisses d’obus, 4 927 boîtes de 1 000 cartouches chacune et 2 000 caisses de munitions d’armes de poing2 ou 5 468 caisses d’obus shrapnels et cartouches3.

Pour d’autres, c’étaient 4 200 caisses de cartouches de fusil, 1 248 caisses d’obus d’artillerie et 18 caisses de fusées. Certains croient qu’il a pu y avoir eu beaucoup plus de munitions dans les cales et une rumeur évoque des lingots d’or4.

D’autres auteurs encore évoquent la présence d’explosifs cachés dans un pseudo lot de 323 balles de fourrures destinées à la société de Liverpool de B.f. Babcock et Co. Babcock ne s’étant jamais occupé de fourrure, mais ayant précédemment reçu plusieurs livraisons de « coton-poudre », puissant explosif à base de nitrate de cellulose (notamment du coton). Parmi les marchandises embarquées, figuraient 3 863 « boîtes de fromage » de 40 livres chacune destinées à une boîte postale de Liverpool, qui s’est avérée appartenir au superintendant du Naval Experimental Establishment de Shoeburyness.

Ce sont 51 tonnes d’obus shrapnell (three-inch bullet shells), six millions de balles de fusil (cal.303) et une quantité indéterminée de « coton-poudre » (explosif à base de nitrate de cellulose) et 200 t de munitions pour armes de poing que le Queen Margareth n’avait pu embarquer en raison de difficultés techniques5. À partir de 1914, il aurait violé la loi en transportant des munitions lors de tous ses voyages (hormis le premier), sachant que le transport de munitions par des bateaux civils a probablement été fréquent à cette époque.

Le torpillage du Lusitania accompagné par la promesse des Britanniques de créer (promesse qu’ils ne tiendront pas) un Etat juif en Palestine (Balfour) en échange de l’entrée en guerre des USA, sera le prétexte pour déclarer la guerre à l’Allemagne impériale en 1917.

1941 : Attaque de Pearl Habour par les Japonais dont le pays subissait le blocus des USA et donc une famine sans précédent. Les japonais, comme un animal dont la meilleure défense est l’attaque, sont contraint d’attaquer l’Amérique pour rompre le blocus. Les USA n’attendaient que ce prétexte pour attaquer.

1942 : un faux plan d’invasion des États-Unis par l’Allemagne ralliera encore une fois de plus l’opinion publique américaine. Après avoir déclaré la guerre à l’Allemagne, la propagande juive provoque une seconde guerre fratricide entre grandes nations blanches (principalement).

Les juifs déclarent la guerre à l'Allemagne en 1933

Mais ce n’est pas tout. Désormais la machine diabolique est bien rodée.

La guerre du Vietnam est déclarée après que des navires de guerre américains aient été attaqués dans la baie du Tonquin. Ce qui est encore un mensonge plonge le peuple américain dans la guerre :

2 août 1964, le destroyer américain USS Maddox (DD-731), au cours d’une mission de reconnaissance dans le golfe de Tonkin commencée le 31 juillet, est attaqué dans les eaux internationales par trois canonnières nord-vietnamiennes. Le Maddox, après avoir seulement été atteint par une balle de mitrailleuse, se replie dans les eaux sud-vietnamiennes où il est rejoint par le destroyer C. Turner Joy.Le 30 novembre 2005, la National Security Agency rend publiques des centaines de pages de documents secrets sur l’incident du Golfe de Tonkin de 1964. Bien que l’information obtenue bien après le soir du 4 août indique qu’il n’y a pas eu concrètement d’attaque nord-vietnamienne, les autorités américaines et tout l’équipage ont affirmé à l’époque qu’une attaque avait eu lieu. En 1995, le général à la retraite Nguyen Giap dans un entretien avec l’ex-secrétaire à la défense Robert Mcnamara, dénie catégoriquement que les canonnières aient attaqué les destroyers américains le 4 août 1964. Il est d’ailleurs établi aujourd’hui que les Incidents du Golfe de Tonkin ont été instrumentalisés pour permettre une escalade de l’intervention des USA dans le conflit indochinois. Les Papiers du Pentagone. (Source Wikipedia).

Quelques années auparavant en mars 1962, le Juif Lyman Leimnitzer, chef d’état major des armées américaines invente un scénario pour attaquer Cuba. Il s’agit de simuler une attaque des Cubains sur des intérêts américains et notamment la destruction d’un avion transportant des étudiants (voir la vidéo Loose change 2, 1ère minute du doc).

Cette fois le plan démoniaque fut rejeté par Mac Namara et Leimnitzer fut limogé.

Et ça, c’est pas diabolique ?

L'USS Liberty après l'attaque israëlienne

1967; le 8 juin, durant la guerre des 6 jours. Israël bombarde l’USS Liberty avec son aviation et tente de faire porter le chapeau à l’Egypte pour provoquer l’entrée en guerre de son allié, les Etats-Unis. Les Américains ne riposteront pas à cette trahison, c’est dire leur degré de soumission ou plutôt cela montre combien les Etats-Unis sont dans la mains des Juifs. Cependant ce qui reste de commandement Goy (non juif) ne se laisserai pas entraîner dans la guerre pour une fois.

 

1991, première invasion de l’Irak. Le prétexte est le massacre de nourrissons koweitiens dans un hôpital par les soldats irakiens. L’info est relayée par les médias du monde entier en boucle.

1994. La guerre des Balkans. Sous prétexte de (faux) massacres commis par les Serbes, les USA de Clinton et son vassal aux ordres, l’Union européenne envahissent la Serbie et détruisent ses infrastructures, puis mettent hors la loi son président démocratiquement élu.

Inside job du 11 septembre 2001. L’attaque des tours du World Trade Center donne un prétexte pour l’agression de l’Afghanistan (pays d’où le trafic d’opium avait quasiment disparu grâce aux autorités religieuses musulmanes qui gouvernaient le pays), puis de l’Irak, (pays arabe le plus laïc et le plus libre avec la Syrie), en 2003.

Et les choses s’accélèrent :

2011 : Lybie. Plus raffiné cette fois ; la complicité de l’ONU. Sous prétexte d’intervention humanitaire, les USA, secondés par leurs vassaux, les juifs Sarkozy et Gordon Brown frappent la Libye et provoquent la guerre civile et le massacre du dirigeant Mouamar Kaddafi et de sa famille.

Fin 2011, Israël ne cesse les provocations et les mensonges à l’égard de l’Iran dans le but de jeter le monde dans la guerre. Les mensonges s’accumulent quand à la détention d’armes nucléaires, exactement comme les fameuses « armes de destruction massives » de l’Irak.

 Fin 2011, l’ONU au service des USionistes, provoque des troubles en Syrie et prétexte encore une fois des atteintes aux droits de l’homme du gouvernement syrien pour préparer un plan d’attaque.

La recette est pourtant simple :

Il faut faire croire :

  1. que notre camp ne veut pas la guerre
  2. que l’adversaire en est responsable
  3. qu’il est moralement condamnable
  4. que la guerre a de nobles buts
  5. que l’ennemi commet des atrocités délibérées (pas nous)
  6. qu’il subit bien plus de pertes que nous
  7. que Dieu est avec nous
  8. que le monde de l’art et de la culture approuve notre combat
  9. que l’ennemi utilise des armes illicites (pas nous)
  10. que ceux qui doutent des neuf premiers points sont soit des traîtres, soit des victimes des mensonges adverses (car l’ennemi, contrairement à nous qui informons, fait de la propagande).

Oui, le peuple est bête et n’a aucune mémoire. Et surtout le goy (non juif) est d’une naïveté déconcertante. C’est cela qui fait en partie la force des Juifs.

C’est aussi pour cela qu’un régime démocratique leur est si profitable !

A chaque fois c’est la presse juive qui s’est chargée de la propagande pour faire pencher l’opinion du peuple en faveur de la guerre.

La campagne de propagande des juifs Walter Lippman et Edward Bernays (neveu de Freud) effectuée pendant six mois en 1916 fut si intense que l’hystérie anti-allemande générée a impressionné l’industrie américaine, qui découvrait tout à coup les immenses ressources que l’on pouvait déployer pour influencer l’opinion publique d’un pays entier. Bernays a inventé les termes d’esprit de groupe et d’ingénierie du consentement, des concepts importants en propagande appliquée. (Source Wikipédia).

Voilà. Pour résumer. Continuez à croire en la démocratie, à écouter les infos à la radio, la télévision et les journaux officiels et subventionnés par l’État. Continuez à voter pour les mêmes, à soutenir le pouvoir sioniste et les banques mondiales. Continuez à fermer les yeux et à regarder le foot, ou les reality show, hypnotisés devant votre écran.

Tout est bien dans le meilleur des mondes et surtout …on ne vous ment pas. Alors continuez à dormir et à vivre par procuration, mais bientôt il sera trop tard.

Cet article, publié dans 1ere guerre mondiale, 2ème guerre mondiale, 9/11, Complot, Démocratie, Manipulation, Propagande, Sionisme, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Faux attentats, faux massacres, fausses attaques : La recette bien connue pour entrer en guerre. Tactique des USionistes.

  1. Ping : Un bon résumé sur les méfait nazionistes depuis 1915 | L'Heureux Dresseur de Torts

  2. Ping : bernard henri levy sayan sanglant | Joe LECORBEAU (beta)

  3. Ping : Faux attentats, faux massacres, fausses attaques : La recette bien connue des USionistes pour entrer en guerre. - Stormfront

  4. enorix dit :

    C EST SI VRAI, TOUT CA ….
    HEUREUSEMENT BEAUCOUP S EN RENDE COMPTE ………
    MAIS QUE FAIRE, AU NIVEAU INDIVIDUEL …. CE N EST PAS DE LA LACHETE, C EST UN MANQUE DE MOYEN, ILS ONT TOUT … L ARGENT DONC LES MEDIAS DONC LE POUVOIR DONC TOUT LE RESTE,
    ET LE PEUPLE ??? RIEN …….
    ET CETTE IMPUISSANCE TUE LES MEILLEURS D ENTRE NOUS !!!!!!

  5. ila dit :

    comment ca ? la declaration balfour est restée lettre morte? ce n’est pas ce que montre mon atlas !!

    • Réponse à Ila,

      Oui, la déclaration de Balfour est restée lettre morte. Il a fallut attendre 1946 et une autre guerre pour que les Sionistes obtiennent ce qu’ils voulaient. Au détriment des Palestiniens et d’une guerre fratricide en Europe. Mais la mise à mort des Goyim, qui ne sont que du bétail,leur importe peu.

  6. Nathalie Callede dit :

    Le coup d’etat en Cote d’Ivoire Avril 2011 a ete oublie. Il est tres important car sans lui, la France et ses allies ne se seraient jamais permis ce qu’ils ont fait ensuite en Lybie.

  7. Adrien dit :

    « 1974 Israël bombarde l’USS Liberty et tente de faire porter le chapeau à l’Egypte pour provoquer l’entrée en guerre de son allié, les Etats-Unis. »

    L’attaque était en 1967…

  8. lg dit :

    le peuple goy, avachi, m’écoeure !

  9. Paul-Emic dit :

    Plus ancien, il y a l’incident de Cuba en 1898 qui a vu l’USS Maine exploser en rade de La Havane, probablement à cause d’un feu dans les soutes à charbon ou d’une avarie de chaudières. Fort à propos, cet accident transformé en attaque espagnole fortement relayé par la presse (déjà) a permis aux USA qui trépignaient d’impatience d’intervenir dans la guerre civile qui se déroulait à Cuba, d’attaquer l’Espagne et de l’évincer des Antilles et du Pacifique.
    10 ans plus tard, l’épave a été renflouée et remorquée pour être coulée dans des eaux abyssales.
    Je manque de documentation, mais je me demande même si l’incident du « tea party » de Boston qui a déclenché la guerre d’indépendance n’est pas aussi issu d’une manipulation.

    • cliquet dit :

      Sur le naufrage du croiseur Maine dans la baie de la Havane en 1898, le Departement d’Etat a déclassifié un certain nombre de documents.
      Le doute est né de la présence à quelques centaines de mètres du Maine du yacht de
      William Hearst, magnat de la presse new-yorkaise, dont les rotatives ont imprimé le journal relatant l’évènement avant qu’il se soit produit….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s