La Révolution bolchévique et le rôle des Juifs

Pour lire l’article en entier, aller sur :

Propagandes.info

Cet article, publié dans Histoire, Révolution, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour La Révolution bolchévique et le rôle des Juifs

  1. albert dit :

    Bellatrix ,
    Vous avez eu raison de lire René Guénon ( ainsi que Julius Evola ? ).Il faut avoir pratiqué l’un et l’autre , mais ne pas en rester là .
    Guénon ne livre jamais ses sources : il s’exprime au nom d’une Vérité intemporelle dont il serait l’intercesseur .On comprend vite que le message qu’il délivre a été surtout puisé dans le fatras de la  » Société de Théosophie  » et , progressivement , on se détache de cet auteur .
    Ce fut un éveilleur , un merveilleux éveilleur .
    Pour ce qui est du marxisme il mêle des analyses remarquablement pertinentes à une eschatologie dont vous situez exactement l’origine .
    Il a dénaturé le socialisme , mouvement de contestation de la société libérale que rien ne situait d’emblée à gauche .
    A mon sens le communisme est la plus extraordinaire de toutes les doctrines réactionnaires jamais imaginées . Avec lui le grégarisme des masses triomphe sans retour . C’est un danger considérable qui , si vous voulez m’en croire , nous menace plus que jamais .
    Ce n’est pas le PC chinois ou vietnamien ni le Part du Travail nord-coréen que nous devons craindre . Bien au contraire !
    Le danger communiste , c’est Wall Street , la Bourse de Chicago ou la City de Londres .
    Qui est capable de comprendre cela ?
    Bien peu parmi nous . Quant aux militants communistes que j’ai connus , ils étaient tous bien braves mais leur esprit critique était fort limité .
    Le besoin de croire , voilà ce qui les mobilisait . Comme les fervents des religions…

  2. Bellatrix dit :

    Je rejoins assez ce que dit Albert ( dont j’aime beaucoup les commentaires ) , j’ai aussi remarqué que le communisme était une sorte de Christianisme inversé , ou mieux une parodie de religion .
    On y trouve tout :  » L’Internationale prolétarienne  » singe la communauté des saints ou des fidèles , l’utopie de la société sans classes ( aujourd’hui sans races ) soit-disant promise à un bonheur généralisé est une parodie eschatologique . Les  » cellules cocos  » , sorte de singerie des vieilles sociétés de patronage . Le  » prolétaire  » est le futur  » élu  » , tout ce qui s’oppose au régime mis en place est voué à une chasse aux sorcières ( procès des goulags ) voire à l’extermination de  » l’infidèle  » . J’en oublie sûrement .
    La haine bolchevique contre le Christianisme ou toute religion ( enfin certaines religions plus que d’autres ) est aussi la volonté d’effacer un concurrent dans la masse des  » fidèles  » . On aime ou pas René Guénon ( dont je m’éloigne de plus en plus ) mais il y a quelque chose de vrai dans sa description des ultimes parodies qui définissent le monde moderne . Evidemment , certains ( suivez regard ) sont immédiatement attirés et cherchent à dominer tout mouvement qui vise à détruire les sociétés traditionnelles . Inconsciemment , chez eux , toutes ces utopies rejoignent le vieux fond de leurs propres superstitions religieuses et sont instrumentalisées ainsi que vient de le décrire Albert . ( Voir Hervé Ryssen, qu’on apprécie ou pas, en tout cas , son analyse sur les perspectives planétariennes et le messianisme sécularisé de qui l’on sait est tout à fait intéressante ) .
    Le mondialisme et son utopie d’un monde sans races est exactement de la même veine , après le prolétaire , c’est le métis ( en fait un individu dépouillé de toute distinction qualitative car de toutes racines ) qui devient le nouvel  » élu  » et le paradis encore une fois nous est promis , mais sur cette terre ( encore le vieux fond religieux sémite : le spirituel est  » matérialisé  » , terrestrifié ).

    Espérons que cette enième utopie artificielle et encore plus malsaine s’effondrera comme son ancêtre le Bolchevisme , ce qui devrait arriver car tout ce qui est contre-nature ne peut subsister . Mais que de dégâts accumulés avant , bien plus encore qu’avec le communisme , car il s’agit de l’existence même de nous , blancs , qui est en jeu .

    ( Mon post est plutôt pompeux et écrit de bric et de broc , oh lala , bien loin de la concision et de la clarté du précédent , mes excuses , suis fatiguée en ce moment , la pollution parisienne doit y être pour quelque chose ) .

  3. albert dit :

    Le communisme n’est pas une idée juive ainsi que certains l’affirmèrent . C’est une utopie fort ancienne dont on décèle la présence dans bien des sociétés .
    Il n’est pas nécessairement d’esprit égalitaire . Certains le soupçonnent même d’être à l’origine de tyrannies sans exemple dans l’Histoire et dissimulées par un message révolutionnaire qui ne peut séduire que des faibles d’esprit .
    Un historien britannique voit dans le communisme moderne l’utilisation de thèmes apocalyptiques puisés dans la Bible . L’analyse ne manque pas de pertinence . A notre avis il oublie l’essentiel : les thèmes communistes développés à la suite du Manifeste de Marx et Engels sont uniquement destinés à mobiliser les  » damnés de la terre  » au service d’une révolution qui , loin de faire disparaître la condition prolétarienne , la généralisera partout. Il s’agit d’une mystification à coloration émancipatrice qui accélère la prolétarisation des classes moyennes et par le biais de la création d’une banque centralisant le crédit instaure la toute puissance de la secte en charge de l’Etat .
    Cette confrérie instituant un impitoyable despotisme , nous la connaissons tous : elle est celle des banquiers apatrides . Il n’y a pas lieu de feindre l’étonnement en découvrant qu’un Rothschild soutient de ses deniers  » la Ligue des Justes  » et que Paul Warburg et quelques autres Grands Juifs financent la Grande Révolution prolétarienne d’Octobre 1917 en Russie .
    Le programme est simple :
    -soumettre la totalité de l’Empire russe aux pourvoyeurs de capital et étendre la révolution pour renforcer l’emprise du Grand Capital partout dans le monde . Une masse d’idiots utiles coopère à l’opération .
    Génial , n’est-ce pas ?
    – au nom de l’égalité massacrer systématiquement non seulement les ennemis du projet mais tous ceux que leur origine sociale , leurs croyances ou leur comportement rend suspects .
    Les  » camarades  » rivalisaient de zèle avec nos terroristes de 1793 . Ils firent bien mieux .
    Les promoteurs de l’entreprise ne prévoyaient pas que l’un d’eux , un Géorgien sanguinaire et rusé , allait faire capoter le projet et le dévoyer , le transformant en un régime nationaliste à coloration sociale !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s