Retrouver le chemin de la tradition

20 avril 2012. A l’occasion de ce 123è anniversaire , devant un monde qui tombe en ruine, une civilisation qui s’effondre, la régression humaine sur presque tout les plans, le génocide planifié de la race blanche, la destruction de la nature, l’inversement des valeurs, le règne de l’argent, le triomphe du nomade sur le paysan, de l’industrie alimentaire sur l’agriculture, du marchand sur l’artisan, du mal de vivre sur la vie. L’avènement du consommateur esclave et la disparition de l’homme libre et responsable. Dans ces temps difficiles qu’il nous faut traverser, puisque nous voulons vivre, puisque nous voulons suivre le chemin vers la lumière qui pointe au bout du long tunnel noir , puisque la vie est une lutte incessante et que seul la mort l’interrompt, NOUS DEVONS RETROUVER ET SUIVRE LE CHEMIN DE LA TRADITION imperturbables, inflexibles, nous devons créer des familles nombreuses, des clans unis, tendus vers un même but, dans l’abnégation et le don de soi. Nous devons réapprendre à tirer notre subsistance de notre terre, en communion avec elle et en harmonie avec la nature. Nous devons réapprendre à bâtir nos maisons, à créer de nos mains, à penser, à agir, à être maîtres de nos destins. Nous devons réapprendre les 7 disciplines aristocratiques.

NOUS DEVONS DEVENIR CE QUE NOUS SOMMES et retrouver notre liberté.

LA LIBERTÉ OU LA MORT ! Je choisi la liberté. Elle passe par le retour à la tradition, sur le chemin de nos ancêtres dont nous nous sommes momentanément égarés.

Cet article, publié dans Monde, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Retrouver le chemin de la tradition

  1. Nadège dit :

    Tancrède Lenormand dit :
    17 juin 2012 à 12 h 16 min

    @Maxime

    Merci pour votre témoignage. Il montre que vous avez tout compris. J’espère sincèrement que vous aurez d’autres enfants et une maison avec un jardin pour les élever harmonieusement.

    Parce que pour vous les gens qui ne sont pas d’accord avec vos dires, n’ont pas compris?!
    Ca n’a rien à voir, c’est juste que je ne suis pas d’accord avec votre raisonnement.

    La maison fait! Le terrain fait! il nous manque plus que les enfants et on sera la famille idéale! Youpi!!!!!!! Heu….non j’en veux pas! Désolée 🙂

  2. Nadège dit :

    @ Maxime: Je ne suis pas du tout dans le moule du système, j’ai jamais voulu d’enfants pour des raisons qui me sont personnelles mais aussi parce que je n’en ressens pas du tout le besoin, ni l’envie. C’est aussi simple que ça. J’ai d’autres projets qui me tiennent à coeur et je suis totalement épanouie.
    Si vous souhaitez avoir une colonie d’enfants, ça ne regarde que vous pour ma part je trouve ça pathétique d’en arriver à une telle « bêtise » pour soit disant contrer les autres « races » comme vous dites (quelle horreur ce mot, on est tous de la même race celle de l’humain). Bref!

    • 0 Nadège

      Vous confondez race et espèce. Ouvrez donc un dictionnaire ou un livre de biologie sérieux avant de répéter les âneries que vous entendez sans les vérifier. Que vous n’ayez pas d’instinct maternel ou que vous l’ayez refoulé montre déjà que votre état de santé mentale est fragile. Il n’est donc pas besoin de vous justifier inutilement. Vous n’êtes pas ici sur un blog Bourgeois Bohème, ni « progressiste ». mais je vous souhaite tout de même bonne chance dans vos projets qui vous tiennent à cœur. Et quand viendra la fin, votre vie vous apparaitra inutile, égoiste, nombriliste. Vous disparaîtrez et votre lignée sera éteinte et il ne restera rien de vous. Vous sombrerez dans le néant. Nous, nous connaîtrons l’éternité à travers nos enfants et leurs descendants, tout comme nos ancêtres qui nous ont laissés leur héritage génétique et culturel.

      • Nadège dit :

        Me justifier inutilement….lol je donne juste ma façon de voir la chose.
        J’ai l’impression que l’être nombriliste ici c’est vous, moi je n’ai pas besoin de me dire que je dois laisser une trace de mon passage sur terre pour vivre ma vie correctement et comme je l’entends. Le principal c’est que je la vive avec mes valeurs….
        Faites des enfants! Chacun est libre de faire ce qu’il veut! Mais respecter les opinions et choix de tout le monde 🙂
        -Si vous voulez faire vivre vos enfants dans un monde corrompu c’est votre choix 😉

  3. Nadège dit :

    « nous devons créer des familles nombreuses »
    je ne suis pas du tout d’accord avec cette phrase, à notre époque les familles nombreuses n’ont plus leur place. Comment respecter la planète en étant de plus en plus nombreux?!
    En sachant que les ressources naturelles ne sont pas suffisantes pour tous nous nourrir, n’oublions pas que l’Homme est le cancer de cette terre.

    • @Nadège,

      La race blanche est clairement en voix de disparition. Faires des enfants, ne va pas forcément de paire avec l’irrespect de la planète. Pendant des milliers, voire des milliers d’années les familles étaient nombreuses, mais beaucoup mourraient avant de se reproduire eux-mêmes. Cela par l’action de la sélection naturelle. C’est l’humanitarisme qui provoque la surpopulation. Cette volonté de vouloir sauver tout les hommes, même les êtres non-viables naturellement. Le problème c’est qu’il n’y a plus de sélection naturelle, ce n’est pas que l’on fait trop d’enfants. Aujourd’hui, seuls les Blancs ne font plus d’enfants.
      Croyez-vous que cela endigue la surpopulation à l’échelle planétaire ?

      Non car ce sont les races de couleur qui prolifèrent, les éternels irresponsables qui se multiplient sous nos yeux.

      • Maxime dit :

        Très juste! L’homme blanc a de tout temps fait moins d’enfants que les autres races, notre modèle familiale en est la raison, nous ÉLEVONS nos enfants, nous ne les confions pas a la tribu ni a aucune autres organisation humaine. Mais Nadège est tout a fait dans le moule voulu par le système pour les nouvelles femmes de notre monde, a savoir: Culpabilisation vaguement écologiste sur la surpopulation mondiale; Déni de fonction de reproduction; Refus d’accepter sa condition de femme-mère représentant l’avenir de son peuple. La surpopulation mondiale est directement due a notre charité car les hutus et les totsie nous ont prouver qu’ils pouvaient aisément régler ce problème. Je suis père de deux enfants et je vis dans un deux pièces, je suis ouvrier, J’aime ma femme et ma race et pour elles je ferais d’autres enfants quitte a ce que ma Patrie me laisse vivre comme un africain!

      • @Maxime

        Merci pour votre témoignage. Il montre que vous avez tout compris. J’espère sincèrement que vous aurez d’autres enfants et une maison avec un jardin pour les élever harmonieusement.

  4. henri dit :

    Paris est un exemple de dictature des prix. Certains couples ont du mal à fonder une famille parce qu’ils n’ont pas les moyens de se payer un plus grand appartement. La solution serait de partir mais encore faut-il trouver des opportunités qui compensent celles perdues. A coté, les familles fraîchement débarquées d’Afrique n’a qu’à signer d’une croix deux ou trois documents administratifs pour obtenir les mêmes conditions de vie. L’Etat sangsue pour les français et corne d’abondance pour les immigrés. Justice sociale pour les uns, châtiment pour les autres.

  5. victor dit :

    La terre ne devrais pas etre vendue,Elle devrais etre pretee a celui qui la cultive ou l’habite et en prend soin.Il devrais etre absolument defendu de speculer sur la terre,il y en aurais pour tout le monde et beaucoup plus auraient la chance d’avoir sa maison si humble soit t’elle.

  6. cassandre dit :

    Le saviez vous les lotissements sont un des moyens utilisés pour nous détruire car ils créent des besoins. Préferez la maison du village plutôt que le lotissement dirigiste.

  7. henri dit :

    Par ailleurs, quelles sont les 7 disciplines aristocratiques?

  8. henri dit :

    L’oligarchie ne veut pas d’hommes auto-suffisants et complets. Elle veut des sous-hommes serviles et dépendants de leur maître. Mais cette servitude n’a rien de naturelle alors les oligarques doivent la fabriquer en brisant les individus par la créations de besoins. Perte d’identité, déracinement, pressions économiques, divisions des communautés prennent ainsi tout leur sens.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s