La face cachée des libérateurs

Les exactions, viols et crimes commis par les soldats américains.

Alors que nos soi-disant ennemis allemands ont eu une conduite exemplaire à l’égard des femmes, les soldats américains et notamment les Noirs ont profité d’une relâche de la ségrégation raciale en « terre conquise » européenne pour satisfaire leurs instinct bestiaux. Des dizaines de milliers de femmes Anglaises, Françaises, puis Allemandes firent les frais de la « libération ».

Il a fallu l’enquête d’un chercheur américain pour rafraîchir les mémoires alors que le sujet reste tabou et politiquement incorrect.

Comme le chantait ce crétin de Michel Sardou « Si les Ricains n’étaient pas là ». Oui si les Ricains n’étaient pas là, Michel, des milliers de jeunes femmes normandes n’auraient pas été violées. Pourtant toutes les jeunes femmes de cette génération ont toutes loué la galanterie des soldats Allemands alors qu’au minimum elles trouvaient les Américains vulgaires et leurs attitudes déplacées.

La commentatrice met longtemps avant de lâcher l’origine raciale des violeurs. On a même l’impression qu’elle essaye de justifier ces viols  par l’éternel racisme des Blancs. Pourtant dans le documentaire original de Robert Lily, ce dernier n’hésite pas à donner les statistiques ethniques accablantes. 80 % des viols ont été commis par des Noirs qui pourtant ne représentaient que 10% des effectifs de l’armée américaines (Voir les documentaire original sur ce documentaire sur ce Blog).

Heureusement donc pour les femmes qu’ils n’aient pas été plus nombreux et que la ségrégation a brider quelque peu les ardeurs. Imaginons ce qu’il adviendrait actuellement pour les femmes blanches lors d’un conflit armé.

Saluons tout de même le courage, une fois n’est pas coutume, de la chaîne publique FR3 qui a rempli sa mission d’information et osé diffuser ce documentaire alors que la politique actuelle interdit ne serait-ce que les statistiques des crimes, viols et autres meurtres.

Il serait bon un jour que la France se penche également sur les viols commis sur les femmes allemandes par les troupes de « libérateurs » du Général Leclerc, composées elle aussi d’allogènes Africains, mais aussi de soudards français et dont le comportement n’a pas à être envié aux troupes américaines.

Cet article, publié dans 2ème guerre mondiale, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La face cachée des libérateurs

  1. PRIVE dit :

    Comment peut-on affirmer de telles horreurs au sujet des soldats américains et faire l’éloge des soldats de la Wehrmacht ? Les mystères ou les limites du récit historique …….Que sait-on des centaines de milliers de soldats de la Wehrmacht faits prisonniers dans de nombreuses fermes normandes après la libération ?

  2. DolFuSa dit :

    «  »80 % des viols ont été commis par des Noirs qui pourtant ne représentaient que 10% des effectifs de l’armée américaines » »

    Et à préciser ils ne se st que très peu battus ( à la différence du Vietnam). En effet ils étaient majoritairement dans des unités liés au service des essences ou ds diverses unités de logistique.
    Svt ils étaient aussi liés à des affaires de proxénétisme ou de traffics de matériels militaires ou de premières nécessité. (essence, nourritures…..)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s