Justice à l’israélienne : 45 jours de prison pour avoir tué une mère et sa fille hissant un drapeau blanc

Mode israélienne : 1 coup – 2 morts

Un soldat de la brigade Givati, mis en cause dans le rapport Goldstone pour avoir ciblé et tué à Gaza deux femmes qui hissaient un drapeau blanc, vient d’être condamné à 45 jours de prison par un tribunal israélien. Cela ne coûte vraiment pas cher de faire des cartons sur les civils palestiniens !

Source : Alter info

Mais que font donc le Crif, SOS racisme, la LDH, la LICRA, BHL, et toutes ces officines si promptes d’habitude à dénoncer le racisme ?

Cet article, publié dans Crimes de guerre, Sionisme, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Justice à l’israélienne : 45 jours de prison pour avoir tué une mère et sa fille hissant un drapeau blanc

  1. Lucien Rouvère dit :

    On commence à apercevoir clairement dans quel im-monde ces malheureux-là ont été formatés, empêchés de tout jusqu’au trognon – jusqu’à en perdre toute notion de la plus élémentaire humanité [1].
    Et s’il est urgent de juguler les délires talmudiques projetés en direction des hommes, il l’est tout aussi de prendre en compte les malheureux que cette malédiction a démolis de l’intérieur.
    On pourrait peut-être commencer par leur indiquer, à ces possédés, que TOUTES les sottises proto-rabbouiniques qui leur oblitèrent la comprenette n’ont de motif, et dès leur origine, que les désirs taris de vieillards crasseux et tombés pédofilles (et cela en raison-même de l’enfermement qu’ils s’imposent). Leur indiquer que tout ce pandémonium youpin est dû en vérité à l’aigreur concentrée de gérontes névrosés, devenus plus impuissants encore avec l’âge, et que détermine alors, toujours, la haine de la vie.
    Il n’est pour le vérifier que d’observer un instant les inénarrables bobines des dégénérés à papeau en train de pontifier de la gu… et du haut de leur barbiche arrogante. A l’observateur un tant soit peu attentif – et averti -, c’est un foutu visqueux bouillon de sous-culture qui s’offre – et sans pouvoir rien dissimuler.
    Mais que font l’INSERM, le CNRS et le Muséum d’Histoire Naturelle?
    _____
    [1] Il est également intéressant de noter que cette auto-destruction se situe en fait en-deçà même de l’animalité (les animaux NE se suicidant PAS – et certainement pas sur le très long terme, comme le font les yites). Quant à savoir si une étude de l’étiologie de la chose judaïk est à conduire, je dirais toutefois que non. Rien, c’est quand même rien.

  2. Paul-Emic dit :

    Peut-être que là-bas, le drapeau blanc est considéré comme une arme de destruction massive ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s