Le redressement de la démographie en Russie ; un exemple pour la France.

Alors que la France et les nations occidentales, sous la pression judéo-maçonnique, ont imposé l’immigration comme moyen de juguler l’effondrement démographique, la Russie a choisi une tout autre option ; le remplacement des morts russes par des bébés russes !

Depuis 1991, la population de la Russie n’a cessé de baisser. L’effondrement de l’ex-URSS a généré un désastre démographique et sanitaire sans précédent. De 1991 à 1999, l’espérance de vie et la santé de la population ont décliné de manière significative. Les deux résultent de l’effondrement de l’économie du pays.

La consommation d’alcool et de drogues importées et nouvelles, l’augmentation des suicides ont mené à une explosion de la mortalité. Les mauvaises conditions de vie dans la Russie des années 90 ont évidemment affecté le nombre des naissances. L’avortement était souvent la seule solution pour les femmes dans le marasme de la crise et ne pouvant compter sur aucune aide. Tout ces paramètres ont mené à une crise démographique sans précédent.

Évolution des naissances, décès et balance de 1991 à 1999.

Year                Births               Deaths               Balance
1991             1.794.626         1.690.657           +103.969
1992             1.587.644         1.807.441           -219.797
1993             1.378.983         2.129.339           -750.356
1994             1.408.159         2.301.366           -893.207
1995             1.363.806         2.203.811           -840.005
1996             1.304.638         2.082.249           -777.611
1997             1.259.943         2.015.779           -755.836
1998             1.283.292         1.988.744           -705.452
1999             1.214.689         2.144.316           -929.627

Entre 2000 et 2005, le nombre de naissances se met à croître significativement. C’est le signe d’une nouvelle politique menée par un nouveau président , Wladimir Poutine, élu en décembre 1999.

Le Juif Khodorkovski tente de justifier le pillage de Ioukov au Président Poutine.

Ce dernier ramène dans le giron de la sainte Russie les fleurons de l’industrie russe qui étaient tombés dans les mains de la mafia juive. L’oligarque Mikhail Kodhorkovski est jeté en prison tandis que son coreligionnaire Boris Abramovitch Berezovski s’enfuit en Grande-Bretagne.

L’oligarque juif (c’est presque un euphémisme) Vladimir Goussinski, lui, est arrêté à Athènes, puis relâché sous la pression conjointe d’Israël et du lobby, pardon, du Congrès Juif Européen.

ETC, ETC.

Grâce notamment à ce grand coup de pied dans la fourmilière de la secte, le président russe remet de l’ordre dans l’économie du pays, ce qui permet, attendu les nouvelles rentrées d’argent qui tombent des poches de la mafia juive, de relancer les soins et d’offrir des conditions économiques plus décentes à la population. La natalité augmente, mais les effets de la crise précédente sur les malades et les drogués chroniques de l’ère Elsine se font encore sentir.

Year                Births                  Deaths                   Balance
2000              1.266.800            2.225.332            -958.532
2001              1.311.604            2.254.856            -943.252
2002              1.397.000            2.332.300            -935.300
2003              1.483.200            2.370.300            -887.100
2004              1.502.477            2.295.402            -792.925
2005              1.457.376            2.303.935            -846.559

En 2005, le gouvernement russe, sous l’égide de Medvedev, alors vice Premier Ministre en charge des priorités et des projets nationaux, élabore un nouveau plan démographique. Un plan qui vise à augmenter la natalité et à faire reculer la mortalité. Concrètement, la restauration du système russe de santé et l’aide financière aux familles ont eu un effet spectaculaire. En 12 ans, la mortalité a significativement diminué (mais n’oublions pas que certains malades, notamment les malades chroniques des drogues et de l’alcool le reste souvent jusqu’à leur mort), tandis que le nombre annuel des naissances à augmenté de 40 %.

Year                      Births                   Deaths                  Balance

2005                   1.457.376            2.303.935             -846.559
2006                   1.479.637            2.166.703             -687.066
2007                   1.610.100            2.080.400             -470.300
2008                    1.717.500           2.081.000             -363.500
2009                    1.764.000           2.010.500             -246.500
2010                    1.789.600           2.031.000             -241.400
2011                    1.793.828           1.925.036             -131.208

Sources 

Attaque générale contre la famille

En France, les conditions pour accueillir les nouveaux enfants au sein de la famille n’ont cessé de se dégrader depuis 50 ans. Les attaques générales contre la famille : La pilule contraceptive, l’avortement sans raison médicale (loi de la juive Simone Weil en 1976), le féminisme (également d’origine juive), le travail des femmes ou encore la remise en question du rôle de l’homme comme chef de famille ont sonné le premier glas pour le peuple, la tradition et la démographie française dans un premier temps.

Immigration et chômage pour en finir

Depuis ces trente dernières années se sont ajoutées aux fléaux précédents, la crise systémique économique dont résulte le chômage et une immigration de remplacement des populations européennes. D’autre part, on a assisté à l’avènement de l’individualisme et de la société de consommation. Tous ces bouleversements prémédités ont créé les conditions parfaites de la démoralisation  générale du peuple qui se traduit principalement par une constante diminution des naissances depuis 40 ans.

Bien sûr, il ne faut pas tenir compte des chiffres tronqués de l’INSEE, outil du Système, qui intègre les naissances des immigrés extra européens dans le compte final, en interdisant toute statistique par groupes raciaux. La vérité est là où l’on la dissimule.

Des Solutions existent

L’exemple russe démontre que sans recourir à l’immigration, qui n’est pas une solution contre la dé-natalité mais un prétexte, une politique familiale et sociale forte, encourage les couples à avoir des enfants. D’autre part, cette politique fonctionne d’autant mieux que diminue le chômage. En re-nationalisant les grandes entreprises et en mettant fin aux abus capitalistes, Wladimir Poutine a permis de créer des emplois. Cette sécurité élémentaire donné par l’emploi a redonné l’envie de créer des familles et d’avoir des enfants.

Inversion migratoire et place aux indigènes

Ce modèle pourrait être adopté en France. Il faudrait pour cela commencer par libérer de l’espace vital en renvoyant chez eux des millions d’étrangers non européens qui n’ont pas leur place ici, comme nous n’avons pas notre place chez eux.

Reprendre le contrôle des grandes entreprises

Ensuite, comme l’a fait Poutine, l’État français devrait reprendre le contrôle des grandes entreprises et industries, interdire la spéculation sur le travail et les productions alimentaires. Cela va sans dire qu’il faudrait comme chez nôtre grand voisin de l’Est, bouter le cul d’un certain nombre de voyous de la finance et des affaires. Mais on ne fait pas d’omelettes sans casser des œufs !

Les économies reversées aux familles

A partir de là, on y verrait nettement plus clair. Ces actions spectaculaires mais nécessaires permettraient de juguler une partie du chômage, d’où confiance accrue en l’avenir et sérénité pour procréer. Les économies faites sur l’immigration, légale et illégale (voir « Combien coûte l’immigration ? ») permettrait de verser aux familles des aides revalorisées en fonctions du nombre d’enfants et un accès gratuit aux soins jusqu’à 18 ans. Il faudrait que ces aides, incitent les mère à demeurer au foyer familial pour entourer leur progéniture de l’amour et de l’attention dont les petits enfants ont besoin et nécessaire à leur équilibre et leur bon développement.

Repenser l’habitat et l’environnement ; créer des bases saines.

Parallèlement, il faudrait développer un grand plan de salubrité publique. L’espace gagné par le départ de 10 ou 15 millions d’allogènes, permettrait de détruire toutes les cités construites depuis les années 60 et qui ont dénaturé l’âme de nos villes. Ce type de logement a suffisamment démontré son caractère inhumain et mis en évidence ses conséquences sociales désastreuses.
Chaque famille devrait pourvoir vivre dans une maison avec jardin et dans un environnement sain. C’est pourquoi la reconquête des espaces devrait laisser place à de nouveaux villages bordés de terrains agricoles et de forêts. Il est évident que la nature devrait reprendre ses droits, que l’agriculture ne devrait employer que des produits naturels, car on sait aujourd’hui que la stérilité des couples est due (en partie) aux pesticides utilisés dans l’agriculture. Pesticides qui sont également à l’origine de nombreux cancers. (Voir le film : Nos enfants nous accuserons). L’État viserait l’objectif audacieux d’autonomie alimentaire et de production et consommation locale maximum.

Redonner espoir à la jeunesse

Voilà un monde nouveau qui redonnerait un espoir et un idéal aux jeunes gens qui, aujourd’hui, par dépit et par intoxication mentale (générées par des idées nocives et mortelles), projettent leur idéalisme naturel vers les mirages d’une l’aide humanitaire à destination de pays lointains dont la population paradoxalement explose, alors qu’ étonnamment, ils ignorent que leur propre peuple se meurt dans le silence général.

Conclusion

Voilà une ébauche de politique qui permettrait de garantir la pérennité de la nation française et dont les idées ne manquent pas pour en étoffer et en affiner le programme.

Cet article, publié dans France, Politique, Santé, Sociologie, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Le redressement de la démographie en Russie ; un exemple pour la France.

  1. Flone dit :

    Confucius disait : « Etudier sans réfléchir est vain, mais réfléchir sans étudier est dangereux. »
    Votre article en est l’illustration parfaite. Quel bien avez-vous tellement à attribuer au gouvernement russe ? En quoi une politique nataliste ou migratoire permet d’assurer un bon niveau de vie et une protection de l’environnement ? Avez-vous de quelconque base d’Histoire et d’Economie ? J’ajouterai que les Polytechniciens, les Enarques et autres ingénieurs des Mines ou diplômés de Sciences-Po sont davantage les . Et penser qu’ils soient représentatifs d’un lobby judéo-maçonnique (dont je ne cherche pas à réfuter l’existence) révèle une méconnaissance de notre gouvernance actuelle dont la laïcité est peut-être la seule chose positive.

    Ayez l’esprit scientifique et étudiez davantage, et vous pourrez affirmer que vous avez une vue éclairée. Pour l’instant, on voit que vous avez des capacités de réflexions intéressantes, mais qu’elles sont polluées par des discussions avec des personnes qui ont des préjugés infondés et des opinions nauséabondes étayées par des siècles de littératures ésotériques ridicules.

    • Soignez donc votre texte et votre orthographe, Monsieur Je-sais-tout avant de donner des conseils. Vous n’en serez que plus crédible.

    • Lucien Rouvère dit :

      « les opinions nauséabondes » lol . Ce sont de tels mots qu’emploient systématiquement les promoteurs du mythe du « ventre encore fécond de la bête ». Autrement dit, cette formule (associée aux concepts hyper-convenus de « gouvernance » et de « laïcité ») constitue une vraie signature – qui dispenserait presque de vous répondre.

      PS: Quand aux « préjugés », ils sont TOUJOURS infondés. C’est là leur nature. Voici donc en prime un fort joli pléonasme.

  2. Zhw dit :

    Alors que la France et les nations occidentales, sous la pression judéo-maçonnique, ont imposé l’immigration, comme moyen de juguler l’effondrement démographique, la Russie a choisi une tout autre option

    Je ne suis absolument pas d’accord avec cette affirmation (sauf sur les responsables). C’est effectivement le prétexte que nous donne le régime pour sa politique d’immigration. Mais la réalité, c’est que la baisse de la démographie blanche est tout à fait délibérée. Tout a été fait pour décourager la natalité blanche par la culture dominante (faut voir les financements et les propriétaires des média), la loi veil sur l’avortement n’avait pas pour but le « droit des femmes », encore moins de pratiquer l’eugénisme, mais d’accélérer la dénatalité blanche.
    L’immigration n’est pas un moyen de juguler l’effondrement démographique provoqué par ces gens-là, c’est un moyen de changer de population. Le but est que les blancs deviennent minoritaires dans leur propre pays le plus tôt possible.

    Il faut bien insister sur le caractère délibéré et criminel de cette politique contre la population blanche.

  3. Lucien Rouvère dit :

    Bonsoir,
    Voici des corrections, avec, à travers, quelques propositions formelles.

    Comme quoi il est grand temps de revenir à des fondamentaux que seule la propagande incessante que l’on sait a fait passer pour des impossibilités, voire même des chimères.

    Cordialement.
    LR.

    Merci Monsieur Rouvère,
    Meilleures salutations
    Tancrède

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s