Femmes et mode dégénérée

Le monde de la mode est un monde de dégénérés. On sait que l’homosexualité régie la profession, alors il n’est pas étonnant que les mannequins choisi soient de plus en plus laides et d’aspect maladif. C’est un signal fort envoyé aux jeunes filles qui par manque de repères, parentaux notamment, s’identifient à ces filles tristes, anorexiques, fatiguées et certainement droguées, mais que l’on présente comme des modèles. Elle sont à l’image d’une société malade, dirigée par des malades et des médiocres à qui l’ont donne audience et influence.
Dans « Les Protocoles des Sages de Sion » il était bien prévu que l’art dégénéré serait une composante de la destruction de la société traditionnelle.

Cet article, publié dans Subversion des peuples, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Femmes et mode dégénérée

  1. cassandre dit :

    Nous sommes loin d’une Coco Chanel et d’autres mais elle je la site car les juifs elle n’aimait pas. Nous sommes loin du temps ou n’importe quelle gamine ou femme faisait attention à ce que sa tenue soit belle. Aujourd’hui l’on porte les vêtements à l’envers il n’y a que de la laideur. OUI Ils sont responsables de la dégénération du monde actuel. Les mannequins ressemblent à des mortes vivantes.

  2. LG dit :

    pas un mot de plus à dire…tout cela fait partie d’un tout…complètement juif ! sauf Tancrède que mon blog ayant été piraté, j’ai dû changer d’adresse. Je t’en remercie !
    http://labrebisgalleuse.blogspot.de/

  3. Lucien Rouvère dit :

    Re-bonsoir:
    « régie la profession » > « régit »
    « les mannequins choisi » > « choisies » (« s » pour le pluriel, sûr; mais le féminin, lui, peut se discuter)

    Si les femmes sont depuis le début de « bonnes clientes » des j.u.i.f.s., les mecs commencent eux-aussi à donner dans tous « leurs » panneaux. Dans les « défilés de mode », des ablettes dégingandées au menton démesuré rivalisent désormais de ridicule avec ces pauvres asperges attifées en choux-fleurs. Que voulez-vous, avec nous, « ils » n’ont pas encore droit à l’uranium appauvri qui provoque des monstruosités congénitales et des dégénérescences génétiques. « Ils » sont donc obligés d’aller plus lentement, et de saper les générations psychologiquement, l’une après l’autre. Ah! C’est dur, d’être youpin…

    [1] « Les femmes aiment les j.u.i.f.s. Ils vous ont des bites surprenantes ». (Ferdinand, de mémoire).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s