USA : Les guerres injustes poussent les vétérans au suicide

On peut se demander si les USA gagnent vraiment leurs guerres. En tout cas, sur le plan démographique et moral ce n’est certainement pas le cas.

On peut supposer, à voir les chiffres de suicides chez les vétérans, que ces derniers reviennent traumatisés par les sales guerres américano-sionistes dans lesquelles ils se sont engagés la fleur au fusil. .

Quand tous leurs adversaires depuis 1917 se sont battu pour leur survie et celle de leur peuple, les soldats américains, qui n’ont jamais connu la guerre sur leur sol, se sont battu, eux, pour les intérêts de la haute finance internationale et apatride. Lorsqu’ils découvrent la vérité, soient il se réfugient dans la drogue et l’alcool ou bien ils se suicident. A la fin, le résultat est le même.

Bien sûr, les suicides des soldats américains ne sont pas tous dues exclusivement à la raison évoquée ci-dessus, mais pourtant le suicide résulte d’un sentiment de désespoir et l’on ne peut pas nier que tuer des hommes, des femmes et des enfants qui ne cherchent qu’à se défendre, être l’agresseur chez les autres et ce,  malgré la propagande officiel, doit avoir de lourdes conséquences psychologiques pour le soldat qui se met à réfléchir seulement au retour de la guerre.

Voici l’article :

Un vétéran américain se suicide toutes les heures

Une étude montre qu’il y a environ vingt-deux morts tous les jours parmi les combattants âgés de plus de cinquante ans. Il y a deux semaines, l’armée avait déjà annoncé un taux de suicide record en 2012.

Une étude du département des Anciens combattants américain publiée vendredi révèle un taux de suicide plus élevé qu’attendu chez les anciens soldats. Avec en moyenne vingt-deux morts par jour, soit une toutes les soixante-cinq minutes.

« Ces données fournissent une image plus complète, plus précise et malheureusement plus alarmante du taux de suicide des anciens combattants », a déclaré Patty Murray, sénatrice démocrate de l’Etat de Washington, qui a soutenu une loi visant à renforcer l’aide psychologique pour les anciens combattants.

L’étude recense les suicides allant de 1999 à 2010. Une précédente étude faisait état de dix-huit suicides quotidiens. Plus de soixante-neuf pour cent des cas surviennent chez des individus âgés de cinquante ans ou plus.

Ces résultats interviennent deux semaines après l’annonce d’un taux de suicide record dans l’armée en 2012, le nombre des suicides dépassant celui des soldats morts au combat.

« Nous avons plus de travail à accomplir et nous utiliserons ces données pour continuer à renforcer nos efforts en matière de prévention du suicide », a déclaré dans un communiqué Eric Shinseki, secrétaire aux Anciens combattants.

Source: Le Matin

Cet article, publié dans Crimes de guerre, Psychologie, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s