Football : Des Centaines de Matchs Truqués au Plus Haut Niveau.

680 matchs truqués dans 30 pays. 480 rien que pour l’Europe. Coupe du monde, championnat d’Europe, Champions ligue ; tout du bidon !

Désormais pour voir du sport truqué vous pouvez allé voir du catch, mais aussi du foot.

Matchs truqués ? On apprendra peut-être que c’est pour cela que les joueurs de l’équipe de France en coupe du Monde 2010 étaient si mauvais et avaient l’air si peu motivés.

 

Le cyclisme est en bonne place aussi, mais moins bien organisé ; normal il y a moins de pognon en jeu. A propos de Pognon, l’athlétisme tient toujours. Les athlètes vont bientôt passer le mur du son au 100 mètre et Maria Mutola c’est pas un garçon mais bien une fille, comme Dave. Discrimination positive oblige, les contrôles sont quasi absents ou bien cachés, tout du moins aux USA. En effet, on assisterait à une hécatombe de suicide chez les Wiggers (nègres blancs) si on leur cassait le mythe du surhomme noir. Pourtant, Ben Johnson (champion olympique 1988 et recordman du monde du 100 m) a eu moins de chance ; il était canadien. Et l’idole de la bobosphère sportive et des médias dans les années 80 (j’étais aussi un de ses  admirateurs), le plus « clean » des sportifs, Carl Lewis (10 médailles olympiques) ne l’était pas

ils se balancent même entre eux :

En avril 2003, Wade Exum, ancien chef du programme de détection du comité olympique américain (USOC), a remis à deux journaux américains – Sports Illustrated et The Orange County Register – un dossier et des preuves attestant que Carl Lewis a été contrôlé positif à trois reprises à la pseudo-éphédrine, à l’éphédrine et à la phénylpropanolamine en 1988, lors des sélections américaines pour les Jeux olympiques65.

Quant à l’argument de l’usage par inadvertance, le président de l’Agence mondiale antidopage « ne peut l’admettre : Carl Lewis n’aurait jamais dû l’évoquer »66. Plus largement, Dick Pound (qui fut l’avocat de Ben Johnson en 1988) accuse : « Nous sommes donc bien en présence de double standard en matière de lutte antidopage à cette époque : des règles pour les Américains et d’autres règles pour le reste de la planète »[réf. nécessaire]. Carl Lewis aurait donc dû vraisemblablement être déclassé (comme Ben Johnson) de son titre du 100 mètres en 1988.

Malgré les soupçons pesant sur lui, Carl Lewis fait polémique le 9 août 2012 en insinuant sur la chaîne de télévision américaine NBC, dont il est commentateur, qu’Usain Bolt se dope67. L’athlète jamaïcain, recordman des 100 m et 200 m, et double tenant du titre de ces deux disciplines aux Jeux olympiques, est considéré par de nombreux spécialistes comme le plus grand sprinter de tous les temps.

 

http://www.bbc.co.uk

 

Cet article, publié dans Sport, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s