Homosexualité et adoption : Une étude et des chiffres qui tombent comme un couperet !

Alors qu’en France, les médias interrogent exclusivement les renards pour leur demander si l’ouverture en grand du poulailler est néfaste pour les poules ou non, (voire pour le renard).  Alors que c’est le lobby ultra minoritaire homosexuel mais au combien aidé (y compris chez les homos) qui dicte au reste de la population (soit environ 99%) son avis sur le mariage homo et sur l’adoption d’enfants par les couples déviants. Une étude américaine démontre, avec une méthodologie scientifique, l’empreinte néfaste causée sur les enfants de parents homosexuels, en terme de comportement pathologiques ultérieurs pour la société et les dangers auxquels sont exposés ces enfants (pédophilie, drogues), en comparaison des enfants issus de familles traditionnelles stables vivant avec leurs parents biologiques et d’autres type de familles « modernes »(reconstituées, parents isolés etc).

Voici quelques résultats parmi les plus significatifs de cette étude :

Il en découle dans le tableaux 2 page 18 les résultats suivants les plus significatifs :

69 % des familles où l’enfant est élevé par une mère lesbienne et 57 % pour les enfants élevés par un père homosexuel reçoivent des aides sociales, contre 10 % pour les familles biologiques stables.

26 % des personnes qui ont été élevés par une mère lesbienne et 34 % des enfants élevés par un père homosexuel travaillent à plein temps, contre 49 % pour les personnes issues d’une famille biologique stable.

28 % des personnes qui ont été élevés par une mère lesbienne et 20 % pour les personnes qui ont été élevés par un père Homosexuel sont sans emploi, contre 8% chez les jeunes adultes élevés dans une famille biologique stable.

12 % des personnes qui ont été élevés par une mère lesbienne et 24 % pour les personnes qui ont été élevés par un père Homosexuel ont pensé récemment au suicide, contre 5 % chez les jeunes adultes élevés dans une famille biologique stable.

19 % des personnes qui ont été élevés par une mère lesbienne et 19 % pour les personnes qui ont été élevés par un père Homosexuel ont eu recours ou sont en cours de thérapie, contre 8 % chez les jeunes adultes élevés dans une famille biologique stable et 22 % chez les jeunes adultes adoptés par des étrangers.

61 % des personnes qui ont été élevés par une mère lesbienne et 71 % pour les personnes qui ont été élevés par un père Homosexuel se déclarent exclusivement hétérosexuels, contre 90 % chez les jeunes adultes élevés dans une famille biologique stable.

7 % des personnes qui ont été élevés par une mère lesbienne et 12 % pour les personnes qui ont été élevés par un père Homosexuel, ont une liaison homosexuelle, contre 4 % chez les jeunes adultes élevés dans une famille biologique stable et 23 % chez les jeunes adultes adoptés par des étrangers.

40 % des personnes qui ont été élevés par une mère lesbienne et 25 % pour les personnes qui ont été élevés par un père Homosexuel déclarent avoir eu une liaison en étant marié ou concubin, contre 13 % chez les jeunes adultes élevés dans une famille biologique stable.

23 % des personnes qui ont été élevés par une mère lesbienne et 6 % pour les personnes qui ont été élevés par un père Homosexuel déclarent avoir reçu des attouchements d’un parent ou d’un proche, contre 2 %  chez les jeunes adultes élevés dans une famille biologique stable.

31 % des personnes qui ont été élevés par une mère lesbienne et 25 % pour les personnes qui ont été élevés par un père Homosexuel ont eu des relations sexuelles forcées, contre 8 % chez les jeunes adultes élevés dans une famille biologique stable et tout de même 23 % chez les jeunes adultes adoptés par des étrangers.

L’échantillon humain de cette étude est représentative des groupes ethniques, religieux et sociaux des États-Unis.

Pour une lecture en détail :

l’étude Regnerus

Cet article, publié dans Santé, Subversion des peuples, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Homosexualité et adoption : Une étude et des chiffres qui tombent comme un couperet !

  1. Brebis Gall dit :

    Le souci majeur que ne soulève pas Hina San est que l’homosexualité débouche..;sur le vide ! Le fait de savoir que l’union de deux personnes de même sexe ne produit pas de fruit qui est le leur est en soi, un drame, et si l’on est un tant soit peu exigeant, qu’est-ce qu’il reste à faire ? Arrêtez le plus tôt possible les frais. J’ai eu moi-même une vie de bisexuel, je me suis bien amusé, et ne regrette rien, mais je n’irai certainement pas faire la propagande de ce type de sexualité, guée ou bi, qui peuvent mener à des désastres. Les LGBT sont sponsorises et théorisés par des Juifs, communauté ultra-puissante qui compte beaucoup d’homos. C’est leur propagande en faveur de cette impasse métaphysique qui est proprement un scandale…

  2. Hina san dit :

    Ce qui tombe comme un couperet ce sont plutôt les révélations récentes de The American Independent, qui démontrent que l’« étude » de Regnerus n’est qu’un bidonnage monté de toutes pièces par le Witherspoon Institute, ‘think tank’ conservateur en mal de résultats scientifiques susceptible d’appuyer ses thèses.

    Les nombreux courriels mis sur la place publique par TAI montrent de façon éclatante que cet institut — qui a fourni ¾ de million de $ pour réaliser son « étude » — a en fait conçu et piloté l’affaire de bout en bout pour produire les résultats escomptés.
    Comme l’écrit son directeur Luis Tellez, il est urgent de produire des études « scientifiques » susceptibles d’impressionner les juges, notamment ceux de la Cour Suprême, en vu de protéger cette institution menacée qu’est le mariage traditionnel.

    http://americanindependent.com/218834/goal-of-ut-parenting-study-was-to-influence-scotus-decisions-on-gay-marriage-docs-show

    Depuis plusieurs mois déjà ladite étude était la risée du monde scientifique ; on sait désormais que ceux qui continue à la promouvoir sont des idéologues et/ou des incompétents…

    • C’est ça. Continuez à croire en l’Indépendance des médias (TAI) du Système.

      • Hina san dit :

        Vous n’y êtes pas : c’est par une *procédure judiciaire* (“Freedom of Information Act” request) conduite par TAI, et à laquelle l’Attorney General du Texas a donné droit, que l’Université d’Austin — dont Regnerus est un employé — a dû rendre publics tous ces courriels.
        Du reste, si vous allez sur la page de l’article que j’ai indiqué, les documents obtenus sont fournis de manière « brute » (liens en bas d’article) ; il vous est loisible de les examiner par vous-même sans vous référer à l’analyse que fait la journaliste.

        Par ailleurs, et indépendamment de ces révélations, le travail de Regnerus avait été totalement disqualifié *au plan scientifique* par l’American Sociological Association (~ 14 000 membres, parmi lesquels… un certain Mark Regnerus) :
        http://www.asanet.org/documents/ASA/pdfs/12-144_307_Amicus_%20%28C_%20Gottlieb%29_ASA_Same-Sex_Marriage.pdf
        (p. 15 & suivantes).

        Et aussi par l’American Psychiatric Association, l’American Medica Association, l’American Academy of Pediatrics et quelques autres encore :
        http://www.apa.org/about/offices/ogc/amicus/windsor-us.pdf
        (p. 27 & suivantes).

        On veut bien croire que quelques chercheurs — de ci de là — soient acquis au « lobby LGBT », mais là ça commence à faire beaucoup ; plusieurs centaines de milliers de médecins, chercheurs et universitaires, répartis dans les associations professionnelles et sociétés savantes parmi les plus importantes au monde…
        Le lobby conservateur de la droite religieuse américaine a triché ; il a été pris la main dans le sac ; il a perdu.
        Une prochaine fois peut-être ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s