Les Banlieues Vont Exploser…Si Vous Ne Réouvrez pas Pas La Pompe À Fric.

Tel est en gros le message de la socialiste allogène Naïma Charaï mise en place par le gouvernement collabo au service de la finance internationale sous gouvernance sionisto-américaine, donc illégitime. Elle qui nous vend le même vieux bobard, la même menace, à savoir que les banlieues sont au bord de l’explosion et qu’en fin de compte, la seule solution c’est d’actionner encore et toujours plus en grand la pompe à fric de l’État. Elle dispose d’un budget de 376 millions d’euros, emploie 119 collaborateurs au siège, et 1 000 agents de l’État lui apportent un appui à travers la France. Elle avait été créée après la révolte sociale des banlieues de 2005. (Source François Desouche)

Immigration : Un puits sans fond

Tout ce gaspillage n’a donc servit à rien, tout juste à retarder l’échéance ?

Que font les 1000 agents, oui 1000 agents de l’État ? Quel bilan ? Rien. Zéro. Et les 376 millions. Où sont-ils passés ? Comment ont-ils été dépensés ?

Car les banlieues c’est comme un puits sans fond, vous pourrez y déverser tout l’argent possible, ce ne sera jamais assez. Cet argent est et sera continuellement gaspillé. Il ne sert pas à créer des emplois, mis à part celui des éducateurs, des animateurs et autres formateurs bidons et incapables de ne vivre autrement que sur la misère d’autrui. Ce sont ces gens hors circuit économique que l’on retrouve dans les associations pro allogènes, antiracistes et dans les manifs d’extrême gauche. Normal ils défendent leurs clients et leur bifteck. Ils profitent de la manne financière momentanée et providentielle pour vivre en parasites. Ces millions, ces milliards dépensés, gaspillés, grèvent notre économie, nous obligent à nous endetter encore plus auprès des grands délinquants de la finance et des banques privées auxquels nous, Français, rembourseront capital et intérêts. Cette dette qui asservit le peuple français en et dont les chaînes, chaque jour s’alourdissent sous le poids de l’immigration. Tout cela pour payer des vacances à la neige ou à la plage à la racaille. Nous avons là une population incapable de s’adapter au monde blanc, sauf à y devenir experte en parasitisme et nous soutirer tous les avantages qui ne sont jamais offerts aux Français de souche ; Que ce dernier, de toute manière, n’oserait jamais aller réclamer ou qui ne lui sera pas accordé.

Quand avec la drogue, le simple petit dealer des cités peut se faire 1000 € par jour, croyez-vous qu’il a envie d’aller travailler pour gagner honnêtement la même chose en un mois ? Surtout qu’il sait qu’il peut le faire en toute impunité, grâce aux traîtres collabos de la magistrature et de la politique.

Et puis, s’il n’y a vraiment pas de travail ici, la solution est simple ; un aller simple de l’autre côté de la Méditerranée.

Les armes de nos ennemis : Mensonges et culpabilisation.

On nous ressort sans cesse, sans gêne ou plutôt avec un incroyable aplomb, la même l’équation, la même depuis 30 ans : La délinquance et l’islamisme sont les causes de la pauvreté.

Pourtant les territoires les plus pauvres de France sont les départements de la Creuse et de la Lozère et leur environs. immédiats (oui, oui renseignez-vous). Tous des départements ruraux et encore très largement peuplés d’autochtones ! Est-ce pour cela que nos pauvres Gaulois se transforment en casseurs, en dealers et en braqueurs de banques armées de kalachnikovs ?

Fondent-ils des sectes qui revendiqueraient des repas spéciaux pour leurs enfants, alors qu’ils ne payeraient déjà pas la cantine scolaire ? Ou bien discriminent-ils leurs filles, défiant ainsi les lois de la chère république franc-maçonne, pardon laïque, en les obligeant à se dissimuler, à ce cacher honteusement dans des sacs à patates ?

Car vous pouvez être sûr qu’à chaque fois que les Gaulois font un petit pas de travers, la-bien-pensance-donneuse-de-leçons-laïco-démocratique-professionnelle est aux aguets, prêt à bondir…sur le Gaulois seulement qui doit être rééduquer. A l’instar de ces familles qui il y a quelques années de cela en Lorraine avaient été qualifiées de secte parce qu’elles enseignaient l’école à la maison et pensaient naïvement que la télévision dans les foyers n’étaient pas nécessaire au développement harmonieux de leurs enfants. Bien mal leur en a pris. Toute la presse aux ordres s’est transformé en inquisiteur, puis le couperet de la « justice » (Franc-Mac) leur est tombée dessus et ont ruinés leurs efforts pour échapper au Système (car c’était bien là le but).

On connaît la chanson : Les pauvres y z’ont pas d’travail, alors ils volent, ils tombent dans l’islamisme parce qu’ils sont pas intégrés. C’est normal. C’est la faute aux méchants patrons, aux français qui les z’aiment pas. Et la conclusion, toujours la même ; de l’argent, il faut toujours plus d’argent pour renflouer le gouffre. Mais des résultats ? Jamais il n’y en a !

La question raciale

Pourtant la réponse à toute cette gabegie est simple ; La question raciale. Non, l’égalité n’existe pas, nous le constatons tous les jours et partout autour de nous. Elle saute aux yeux et il faut une sacrée dose du culot ou de chutzpah, c’est selon (lire Hervé Ryssen pour comprendre ce dernier mot) pour ne pas vouloir la reconnaître. Ces populations africaines sont différentes de nous. Pas seulement par leur culture,  mais par l’âme. Par définition, la culture n’est que l’expression de la race de l’âme. Ce sont les peuples qui font la diversité culturelle. Sans diversité raciale et ethnique donc, pas de diversité culturelle. La race, ce n’est pas simplement une différence de couleur de peau, de cheveux ou d’yeux. Les différences internes sont tout aussi, voire davantage, importantes puisque elles définissent le caractère. Autant chaque homme est différent, autant chaque race est différente. C’est d’ailleurs pour masquer cette vérité que Hollande et sa clic proposent de supprimer ce mot. Car croyez-vous que si ce mot et le concept de race n’avaient aucune importance sur le devenir de notre société, le gouvernement actuel perdrait son temps avec ce sujet alors que les dossiers brûlant croulent sur les bureaux de tous les ministères et que la nation s’écroule ?
Alors, il faut bien qu’il y ait une vérité cachée et que la question raciale soit d’importance pour la traiter en priorité.

Il est temps que les Blancs s’instruisent sérieusement sur la question raciale (lire à ce sujet le philosophe Julius Evola), devenue comme par hasard tabou aujourd’hui. Car ils y trouveront les réponses à leurs incompréhensions et en déduirons à coup sûr, l’impasse de la société multiculturelle. Ils y trouveront les réponses aux problèmes d’immigration et d’insertion impossible et du métissage quasi institutionnalisé dont on nous matraque continuellement le cerveau. Rien que parce ça nous est rabâché et vendu comme des remèdes miracles par les escrocs qui nous mènent, nous devrions tous être méfiants et sur nos gardes.

Pourquoi les Polonais et les Italiens venus en France se sont-t-ils intégrés. La réponse est simple. Elle tient dans la race. Nous sommes des ethnies différentes, mais nous sommes de la même race et nos âmes sont accessibles les unes aux autres. Ce n’est pas la culture, mais la race de l’esprit et de l’âme, qui nous rapproche. Notre esprit et notre âme ont été façonné par des milliers d’années de partage d’une terre commune sur des territoires différents mais proches géographiquement comme écologiquement.

Les peuples africains du nord au sud, sont inassimilables en Europe. Nos univers mentaux sont diamétralement différents. Ils sont tout simplement incapables d’évoluer mentalement dans notre direction. Et nous devons sans cesse aménager, contre notre volonté et notre bien-être, notre société pour satisfaire à leurs exigences, quand bien même ils sont chez nous. Tout ou presque est inscrit dans les gènes. Les recherches génétiques sont là pour confirmer aujourd’hui ce que nos ancêtres comprenaient par la simple observation. Nous sommes incompatibles pour une vie commune cela est démontré chaque jour. C’est pour cela que chaque peuple doit vivre sur sa terre et au sein de sa culture pour retrouver son harmonie originelle et équilibre intérieur.

Inverser le flux migratoire comme seul remède et déloger les parasites mondialistes.

La seule et unique solution pour les immigrés de nos banlieues c’est le retour au pays. Là, ils pourront s’épanouir en vivant selon leurs coutumes et leur croyances, sans que nous ayons à interférer dans leurs affaires internes (tout au contraire de ce qui ce passe avec le néo-colonialisme des démocraties européennes). Et nous, Blancs, Gaulois ou Celtes, Germains ou provençaux, nous retrouverons aussi notre harmonie en retrouvant notre terre. Débarrassés du problème allogène, nous nous retournerons naturellement contre les responsables  de ce chaos racial, social et plus simplement humain qu’ils ont organisé. Ceux qui, par exemple, refusent pour eux-mêmes et leur coreligionnaires le multiculturalisme et le métissage, mais qui l’imposent aux autres. Également ceux qui tirent leur profits de la spéculation sur le travail, sur les ressources naturelles, sur l’alimentation sans jamais rien produire eux-même que du vent devront payer le prix fort un jour. Car la roue de l’histoire tourne en cycles. Elle n’est pas linéaire. D’autres civilisations ont existé, puis ce sont écroulées pour les mêmes raisons. Des civilisations dont nous n’avons pas idée.

Ceux-là sont la cause de tout nos malheurs ou presque. Presque et pas tous parce que nos malheurs résultent principalement de notre lâcheté nous empêche d’agir pour notre salut.

Cet article, publié dans Immigration, Monde, Ripoublique bananière, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Les Banlieues Vont Exploser…Si Vous Ne Réouvrez pas Pas La Pompe À Fric.

  1. fred dit :

    @Tancrède et Lucien,
    non, mon message ne s’adressait pas à Lucien car il ne fait pas de fautes, lui. Notez, ce serait un comble qu’il en fasse!
    Maintenant que j’ai ton explication, Tancrède, je comprends mieux son long commentaire.
    Bien à vous.
    Fred

  2. albert dit :

    erreur : …progéniture , de nombreux enfants , …

    Svp , soyez assez charitables pour ne pas m’appliquer le label de  » réactionnaire  » . De fort nombreux penseurs de gauche ont fait le constat cruel que je vous impose .
    Quant au phare de la pensée asiatique , il ne doutait pas d’avoir fait mieux que son illustre prédécesseur :Genghis Khan .

  3. albert dit :

    Le débat est simple et d’ailleurs ouvert depuis fort longtemps . L’un de nos grands sémitisants , Ernest Renan , l’a résumé ainsi :
    « Le principe le plus nié par l’école démocratique est celui de l’inégalité des races , de la légitimité des droits que confère la supériorité biologique  » .
    Le problème , c’est de définir la supériorité biologique .
    J’en suis désolé , ce n’est pas celle des Q.I. C’est la capacité de mettre au monde une abondante progéniture de nombreux enfants sans se préoccuper de ses conditions de vie .
    Dans ce domaine nous sommes fort mal lotis . Nous ne sommes pas les seuls , les peuples intelligents et industrieux d’Asie orientales s’en tirant plus mal encore que nous .
    Les races inférieures sont-elles pour autant assurées de l’emporter ?
    Je ne le crois pas . Il est clair qu’handicapés par deux millénaires de pleurnicheries sur le sort des malvenus nous sommes voués à la négrification ,  » progrès  » que toutes nos autorités morales s’empresseront de sanctionner .
    Tel n’est pas le cas des peuples d’Asie . La vie humaine n’y est pas considérée comme sacrée et le poison judéo-chrétien les a peu touchés . Des régimes autoritaires leur ont épargné ce déshonneur . .
    Les Anciens ( Romains ) remarquaient que Jupiter aveugle ceux qu’il veut perdre .

  4. cassandre dit :

    Je comprends monsieur Rouvére fanatique dans son genre, mais tout de même, c’est lourd. Les canadiens trouvent que nous parlons et écrivons un français tout à fait incorrect. et lorsque je fais des recherches dans les archives notariales ce n’est pas le français de monsieur Rouvère. Est ce un plus mauvais français, un meilleur ?
    Je dirais que c’est en dehors du sujet !

  5. fred dit :

    Pouvez-vous lacher Tancrède avec vos leçons d’orthographe? Surtout lorsque vous en faites vous-même!
    Prenez-vous la tête avec la forme plutôt que le fond, car à vous lire, c’est ce qui vous préoccupe le plus visiblement.
    Dans les merdias des tonnes de connards écorchent notre langue et ne savent dire que des conneries…
    Le courage de Tancrède se lit dans son blog tout entier, alors mettre de côté ce genre de boulettes me parait être du bon sens…
    Allez salut les coquettes…
    Bravo Tancrède et merci.
    Bien à toi, Fred

    • Lucien Rouvère dit :

      Je me suis expliqué dès le départ avec Tancrède à ce sujet. Je n’ai aucune raison de le faire avec vous.

    • @Fred

      Merci Camarade pour ton soutien. Mais si tu veux parler des leçons d’orthographes de Lucien Rouvère, ce dernier m’a lui-même demandé il y a plusieurs mois déjà de corriger mes fautes d’orthographe et bien souvent d’étourderie. Même en me relisant, les fautes ne me sautent pas toujours aux yeux, surtout les miennes naturellement! C’est donc avec plaisir que j’ai accepté son offre. Je pourrais, bien sûr, profiter de ses corrections sans divulguer ses messages correcteurs, mais cela me parait plus honnête envers lui et mes lecteurs. Je reproche parfois aux commentateurs de ne pas faire d’efforts d’orthographe et c’est réellement pénible de lire dans une langue massacrée. Alors, en publiant les rectifications de l’ami Lucien, je montre que l’on peut avoir des lacunes, mais que l’important c’est d’essayer d’y remédier.
      Bien à toi et merci pour tes commentaires.
      Tancrède.

      • odin29 dit :

        Bonjour Tancrede. Ne t’en fait pas, nous sommes tous pareil…dans le  » feu  » de l’écriture nous oublions l’orthographe. C’est tout à ton honneur de publier les corrections de l’ami Lucien. En ce qui concerne les banlieues…je crains que la seule issue soit, à terme, la guerre. En effet les banlieues c’est le tonneau des Danaîdes, combien de temps encore pourrons-nous acheter le calme? En aurons-nous toujours les moyens? Mais non, on le sait bien. Donc ça se terminera par une guerre, forcément ethnique, culturelle et ce sera…atroce! Je m’aperçois, tardivement, que j’ai employé le tutoiement, je m’en excuse, c’est ça écrire sous le coup de la passion (rire)…

  6. locktat136 dit :

    Ce n’est pas grave que tu es fait toutes ces fautes. L’important, c’est que tu as écrit ce texte avec le coeur et dans la Vrai vérité. Excellent article !

  7. wolf dit :

    Tancrede tu ecris très bien, tu as la passion mais en effet fais un effort sur l’orthographe avant de publier car ça dessert le message. Sinon pour les informations bêtes et méchantes, les tableaux non censurés de QI sur les différences entre homo sapiens et homo sapiens sapiens c’est par ici >
    http://erectuswalksamongst.us/Chap14.html

  8. Lucien Rouvère dit :

    Erratum:
    « nous nous retournerons naturellement les responsables  » > « nous nous retournerons naturellement contre les responsables »
    « mais qui l’imposent aux autres » > « mais l’imposent aux autres »
    (Il semble que le log de WordPress beugue un peu de temps à autre).

  9. Lucien Rouvère dit :

    Bonsoir,
    « sous gouvernance sionisto-américain » > « sous gouvernance sionisto-américaine »
    « d’ouvrir encore et toujours la pompe » >  » d’actionner encore et toujours la pompe »
    « incapables de ne vivre autrement » > « incapables de vivre autrement »
    « grèves notre économie » > « grèvent notre économie »
     » n’oserai jamais aller » >  » n’oserait jamais aller »
    « ’il n’y a vraiment pas de travail ici. La solution est simple » > « ’il n’y a vraiment pas de travail ici, la solution est simple »
    « la même l’équation » > « la même équation »
    « leur environs. immédiats » > « leur environs immédiats » (sans le point)
    « prêt à bondir » > « prête à bondir »
    « qui doit être rééduquer » > « qui doit être rééduqué »
    « parce qu’elless enseignaient » > un S en trop à « elles »
    En fait, il vaudrait mieux « parce qu’elles faisaient l’école »
    « est simple ; » > « est simple : » (avec deux points)
    « qui n’est qu’une conséquence du problème » > « qui n’est qu’un aspect du problème »
    « l’expression de la race de l’âme » > « de l’âme de la race »
    « la diversité culturelles » > « la diversité culturelle » (sans S)
    A propos de « diversité raciale et ethnique », nous devons au Professeur Montandon, assassiné avec sa femme à la libération, la définition de l’ethnie. « Raciale ET ethnique » peut poser problème (redondance, ou même parfois antithèse). Voir la revue (1941-1944) ET le livre (1935) « L’Éthnie française », et ce texte de leur présentation par Vincent Raynouard ici:
    http://www.thephora.net/forum/showthread.php?t=66862
    « pour masqué » > « pour masquer »
    « Hollande et sa clic propose » > « Hollande et sa clique proposent »
    « si ce mot et le concept de race n’avait » > « si ce mot et le concept de race n’avaient »
    « les dossiers brûlant » > « les dossiers brûlants »
    « croulent sur les bureaux » > « croulent sous les bureaux » ou « s’entassent sur les bureaux »
    « en déduirons » > « en déduiront »
    « en déduirons à coup sûr l’impasse » > « en déduiront à coup sûr le pourquoi (ou: les raisons) de l’impasse »
    « Rien que parce ça nous est rabaché » > « Rien que parce que cela nous est rabâché »
    « des remèdes miracles » > « des remèdes miracle »
    « la race de l’esprit et de l’âme » > »la race, son esprit et son âme »
    « ont été façonné » > « ont été façonnés »
    « dans notre direction » > « dans la même direction que nous » ou « dans une direction commune »
    « Nous sommes incompatibles pour une vie » > » Nous sommes incompatibles pour mener une vie »
    « et équilibre intérieur. » > « et son équilibre intérieur. »
    « Débarrassé du problème halogène » > « Débarrassés du problème allogène »
    « nous nous retournerons naturellement les responsables » « mais l’imposent aux autres. »
    « Presque et pas tous parce que nos malheurs » > « Presque, mais pas tous, car nos malheurs »
    « notre lâcheté nous empêche » > « notre lâcheté, qui nous empêche »

    Je dispose de l’ensemble de la revue « L’Éthnie française » (un fac-similé relié), mais il ne m’est pas possible de scanner ce document, afin de le mettre à disposition sur internet, en raison de son format (22,5 x 31,5 cm). Il y faut un scan pro, plus grand que ma photocopieuse/imprimante. Si quelqu’un dispose de ce matériel, et qu’il accepte de faire soigneusement le travail, je lui passerai volontiers l’ouvrage – après avoir fait connaissance [nous nous comprenons].
    Coordonnées à suivre si d’accord.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s