Le prix de la démocratie

10 ans déjà depuis l’invasion de l’Irak par les forces anglo-américano-sionistes.  Guerre menée contre l’affreux dictateur Saddam Hussein qui avait élevé son pays au rang des nations les plus prospères du Moyen-Orient, où les diverses religions, notamment la chrétienté, étaient respectées, où les femmes pouvaient étudier et devenir médecins et où l’on pouvait vivre en sécurité dans un type de dictature nationale et socialiste musclée nécessaire au maintien de  l’ordre dans ces régions toujours prêtes à exploser.

Heureusement la coalition anglo-américano-(sioniste) était là pour instaurer la démocratie, nouvelle religion, au-dessus du soleil comme dirait Dieudonné.
Heureusement la démocratie à tout changé. Saddam a été exécuté après une parodie de procès exactement comme l’avaient été les hauts dignitaires allemands au Procès des vainqueurs à Nuremberg en 1946. Auparavant, la bonne conscience démocratique et le blocus alimentaire avaient exterminés un million d’enfants irakiens. Puis la CIA a livré le pays aux factions islamistes opposées, ce qui a provoqué une guerre civile qui dure depuis 10 ans et qui a fait des millions de morts et des blessés.

10 ans après la libération de l’Irak, le pétrole est entre de bonnes mains au moins. Le reste, c’était sans doute le prix qui fallait pour installer la sainte démocratie, si importante pour le Nouvel Ordre Mondial.

Comme parallèle, rappelons qu’il y eu plus de mort en Allemagne après guerre, entre 1945 et 1948, que durant toute la durée de la guerre. Le temps passe, les méthodes restent les mêmes.

La déesse Démocratie version Usraël et leur laquais anglais est très gourmande en vies humaines.

Cet article, publié dans Crime contre l'humanité, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Le prix de la démocratie

  1. cassandre dit :

    la désinfo ? Oui encore aujourd’hui, je dirais plus encore aujourd’hui on en bouffe à toutes les sauces. Et pour tout. Un « jeune » pas encore né en 68 m’a raconté l’autre jour ce que j’avais vécu dans notre ville à cette occasion. Il savait mieux que moi ce que j’avais vu. et vécu en regardant simplement le comportement de certains. Pour la 2eme guerre mondiale c’est la même chose. Des professeurs disant à leurs élèves que la guerre avait déclarée par l’Allemagne à la France. Explication demandée aux professeurs : c’est plus facile pour faire comprendre l’horreur du nazisme. Tant qu’à faire on leur avait aussi raconté que la destruction de leur ville (Le Havre) était du fait des nazis. Il fallait qu’ils fassent bien comprendre à leurs parents que voter Le Pen au deuxième tour était un crime. Ces imbéciles de profs avaient fait des tracts que les élèves distribuaient. c’est comme ça que l’on avait découvert le pot aux roses.

    • Apollo One dit :

      Bonjour .
      J’interviens un peu tard mais, j’espère qu’on me lira .
      Les profs ne sont pas des imbéciles. Ce sont des « éducateurs » , des agitateurs-propagandistes qui ont trahi avant tout les familles qui leur ont confié leurs enfants en toute bonne foi. Et ce, depuis fort longtemps et cela n’a pas commencé avec Mai 68 . Il n’y a aucun mystère ni erreur puisque d’ « illustres » crapules de la secte franc-maçonne ne s’en cachent même pas et nous dévoilent leurs buts, leurs moyens et leurs méthodes. Alors, écoutons l’un de ces crapouillots si cher aux yeux de Hollande et de sa clique :

       » (Jules Ferry à la chambre, 26 juin 1879) : “Non, certes, l’État n’est point docteur en mathématiques, docteur en lettres ni en chimie. (…) Si il lui convient de rétribuer des professeurs ce n’est pas pour créer ni répandre des vérités scientifiques ; ce n’est pas pour cela qu’il s’occupe de l’éducation : il s’en occupe pour y maintenir une certaine morale d’État, une certaine doctrine d’État, indispensable à sa conservation.”

       » Jules Ferry : “Vous n’êtes pas seulement, messieurs les professeurs, des maîtres de langue, d’arithmétique ou de technologie, vous êtes, vous devez devenir des éducateurs. (…) »

      Note : A lire absolument et à faire connaitre un précieux document fort rare et qui nous éclaire parfaitement des réelles intentions des Peillon, Merieu et autres athéologues au service du N.O.M
      ** PDF – La fausse ÉDUCATION NATIONALE . L’emprise judéo-maçonnique sur l’école française. De Jean Bertrand et Claude Wacogne.
      http://www.pdfarchive.info/
      Bon week-end à tous.

  2. Ecrire que le procès de Nuremberg fut une parodie….vous faites oeuvre de désinformation, permettez-moi de vous le dire.

    • Theil dit :

      Le « procès » de Nuremberg fut en effet une ignominie… Les vainqueurs jugeant les vaincus : une affreuse régression du droit. Les assassins d’Hiroshima, Nagasaki, Dresde, Katyn… osant mettre en jugement l’Allemagne exsangue, accusée des pires bobards de guerre, de « crimes  » rétroactifs et sa défense entravée constamment. Ce « procès » n’eut qu’un seul but : mettre à mort les dirigeants vaincus dans une parodie de jsutice, pour abaisser psychologiquement le peuple allemand et l’exploiter pour l’éternité.

    • kersablen dit :

      Ce fut le plus grand western de holywood a la charli chaplin, tout est véridique comme le prouve l’existence des chambres a gaze et des savonettes a base de graisse de martyre

    • odin29 dit :

      Oui Valmont. Le  » procès  » de Nuremberg fut une parodie de justice. Un procès inique. Nous devons à la vérité de le dire haut et fort. Quant à la désinformation, comme vous dites, ça fait presque 70 ans qu’on en bouffe et à toutes les sauces. Ceci dit sans animosité aucune.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s